1 min de lecture Daesh

État islamique : comment Daesh souhaite construire un État

Dans une note de 24 pages publiée par "The Guardian", le groupe État islamique a dévoilé son organisation pour devenir un véritable État.

Le jihadiste francophone menace d'une attaque qui fera oublier le 11 septembre et les attentats de Paris
Le jihadiste francophone menace d'une attaque qui fera oublier le 11 septembre et les attentats de Paris
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Depuis la proclamation de l'État islamique par Abou Bakr al-Baghdadi le 28 juin 2014, le groupe terroriste n'a cessé de prendre de l'importance grâce à une organisation millimétrée. Outre la mise en place d'un territoire, Daesh souhaite développer un véritable dispositif où politique, économie, éducation et communication seraient les fers de lance de ce nouvel État.

Une volonté qui prend un peu plus de poids avec les révélations du Guardian. Le journal britannique a publié un document de 24 pages, écrit entre juillet et octobre 2014 par un Égyptien, qui révèle comment les responsables de cette organisation terroriste s'organisent en Syrie mais aussi en Irak pour développer un gouvernement avec des "ministères" chargés de l'éducation, des ressources naturelles, des relations extérieures, de l'industrie, des relations publiques ou encore des camps d'entraînement militaires.

Enrôlement et entraînement des enfants

Des camps d'entraînements qui sont notamment au cœur de ce document officiel destiné aux responsables de ce califat. Au programme ? La mise en place de camps séparés en fonction des troupes régulières ou des combattants vétérans enrôlés par l'État islamique mais aussi la tenue d'un stage annuel pour l'utilisation des armes et les technologies militaires. Une volonté affirmée afin d'arriver à l'autosuffisance concernant la production des armes.


Le document pointe aussi du doigt l'organisation des camps d'entraînement destinés aux jeunes combattants. Ces derniers recevront "un entraînement pour le maniement des armes légères" alors que les meilleurs d'entre eux seront sélectionnés pour différentes missions de sécurité comme "la surveillance des checkpoints et les patrouilles". Une publication qui confirme les volontés précises de l'organisation État islamique alors que dès la mi-novembre 214, Daesh intensifiait sa volonté d'embrigader des "soldats" de plus en plus jeunes, rappelle Libération

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Terrorisme Jihad
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants