1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. État islamique : 45.000 Kurdes de Syrie réfugiés en Turquie pour fuir les jihadistes
2 min de lecture

État islamique : 45.000 Kurdes de Syrie réfugiés en Turquie pour fuir les jihadistes

45.000 Kurdes de Syrie se sont réfugiés en Turquie depuis jeudi 18 septembre pour fuir les jihadistes de l'État islamique.

Des Kurdes de Syrie traversent la frontière avec la Turquie le 19 septembre 2014.
Des Kurdes de Syrie traversent la frontière avec la Turquie le 19 septembre 2014.
Crédit : AFP / ILYAS AKENGIN
La rédaction numérique de RTL & AFP

Alors que la Turquie a ouvert ses frontières vendredi 19 septembre, 45.000 Kurdes de Syrie ont déjà traversé la frontière depuis jeudi 18 septembre. Ils fuient les combats entre les jihadistes du groupe de l'Etat islamique (EI) et les combattants kurdes dans le nord-est de la Syrie, a annoncé le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus.

"A l'heure où je vous parle, 45.000 Kurdes de Syrie ont franchi la frontière et sont entrés en Turquie en huit points de passage différents", a déclaré le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus à la presse.

L'ouverture des frontières "exceptionnelle"

Après avoir un temps refuser l'entrée de ces réfugiés, les autorités turques ont finalement laissé entrer à la mi-journée une cohorte de plusieurs milliers de personnes qui se pressaient devant la localité turque de Dikmetas, essentiellement des femmes, des enfants et des personnes âgées.

Le gouvernement islamo-conservateur d'Ankara a justifié ce geste "exceptionnel" par la violences des combats qui se déroulent côté syrien. "Nous avons décidé d'accueillir ces Syriens par obligation car ils étaient coincés sur un terrain très limité et menacés par les combats", a expliqué à la presse le gouverneur de la province de Sanliurfa, Izzetin Küçük.

Près d'un million et demi de réfugiés syriens en Turquie

À lire aussi

"Nous allons aider tous les déplacés avec tous nos moyens mais notre objectif principal est de les aider, si possible, dans les limites des frontières syriennes", a pour sa part indiqué le Premier ministre Ahmet Davutoglu. En vertu de sa politique de "porte ouverte", la Turquie accueille aujourd'hui près d'un million et demi de réfugiés syriens qui ont fui les combats qui opposent depuis 2011 les rebelles aux troupes du président Bachar al-Assad.

Les capacités d'accueil des camps dressés le long de la frontière ont été dépassées depuis très longtemps et plus d'un million d'entre eux vivent dans les villes du pays, souvent dans la rue, provoquant des incidents de plus en plus fréquents avec la population locale.

Membre de l'Otan, la Turquie refuse de participer à toute opération militaire contre l'EI dans le cadre de la coalition mobilisée autour des Etats-Unis.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/