1 min de lecture Avortement

Espagne : le projet de loi sur l'avortement retiré

Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a annoncé ce mardi le retrait de son projet de loi très controversé sur l'avortement.

Le président du Conseil espagnol, Mariano Rajoy, en juillet 2014 (Archives).
Le président du Conseil espagnol, Mariano Rajoy, en juillet 2014 (Archives). Crédit : AFP / JOHN THYS
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Grande promesse électorale du candidat Rajoy, le projet de loi sur l'avortement est abandonné en Espagne. Le gouvernement de droite n'aura pas résisté à la levée de boucliers à gauche mais également aux nombreuses critiques et résistances jusque dans son camp, le Parti populaire.

Ce projet, modifiant la précédente loi adoptée en 2010 par le gouvernement socialiste, réduisait considérablement le droit à avorter en Espagne, y compris dans les cas de malformation du fœtus

Travailler pour parvenir à un meilleur accord

"Le gouvernement a fait le plus d'efforts possibles pour tenter de parvenir au meilleur consensus possible", a déclaré ce mardi Mariano Rajoy. "Nous allons continuer à étudier des formules permettant de parvenir à un meilleur accord sur la réforme. Mais en ce moment, je crois avoir pris la décision la plus sensée", a ajouté le chef du gouvernement.

Le gouvernement Rajoy avait adopté en décembre ce projet, qui n'autorise l'avortement qu'en cas de danger prouvé pour la vie ou la santé physique ou psychologique de la femme, ou après un viol, mais exclut les cas de malformation du fœtus comme motif valable.

"C'est une loi compliquée, sensible socialement", avait reconnu vendredi la numéro deux du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria. "Le gouvernement veut travailler pour atteindre le consensus le plus large possible", avait-elle ajouté. La loi actuelle autorise l'avortement jusqu'à 14 semaines de grossesse pour toutes les femmes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Avortement Europe Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants