1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Éric Zemmour : "Le retour de l'Autriche-Hongrie"
1 min de lecture

Éric Zemmour : "Le retour de l'Autriche-Hongrie"

BILLET - Le premier ministre hongrois Viktor Orban a été le premier dirigeant européen à féliciter le nouveau pouvoir autrichien composé de la droite et de l’extrême-droite. On se croirait revenu au temps des Habsbourg.

Eric Zemmour
Eric Zemmour
Éric Zemmour : "Le retour de l'Autriche-Hongrie"
03:13
Éric Zemmour : "Le retour de l'Autriche-Hongrie"
03:15
Éric Zemmour & Loïc Farge

L'Histoire est ironique. Près d'un siècle après sa disparition, l'Autriche-Hongrie renaît de ses cendres. Pas sous sa forme impériale d'origine bien sûr, mais ça y ressemble pourtant furieusement. À Budapest comme à Vienne, un pouvoir conservateur fonde son pouvoir sur les valeurs d'une société profondément catholique et la lutte contre l'envahisseur musulman.

On se croirait revenu au temps des Habsbourg, celui du chancelier Metternich, ou celui, plus ancien encore, du siège de Vienne par les Ottomans. Les anciennes nations de l'Empire ne sont pas en reste. Slovaques, Tchèques, Polonais : tous sont sur la même ligne idéologique.

Aujourd'hui, la capitale de l'Empire n'est plus située à Vienne, mais à Bruxelles. C'est pourquoi le nouveau premier ministre autrichien s'est empressé de s'y rendre pour rassurer les autorités supérieures. Non, il n'a pas l'intention de quitter l'Union.

La rédaction vous recommande

Assurances qui ne sont pas tombées dans l'oreille de sourds. Puisque personne à Bruxelles, à part un commissaire socialiste français esseulé, n'a songé à critiquer la couleur politique du nouveau pouvoir viennois.

À lire aussi

Contrairement à l'ouest de l’Europe, qui passe son temps à faire la morale, notre Autriche-Hongrie nouveau style prend à bras le corps les questions existentielles qui assaillent l'Europe. C'était déjà le génie des écrivains, des artistes et de tous les penseurs qui vivaient dans l'Autriche-Hongrie de papa.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/