1 min de lecture Polémique

Éric Zemmour : "L'échec européen d'Emmanuel Macron"

BILLET - Les propositions de réforme de l'Europe, présentées mercredi 18 avril par Emmanuel Macron, ont suscité hostilité et réserves des Allemands.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Éric Zemmour : "L'échec européen d'Emmanuel Macron" Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour et Loïc Farge

Il est venu, il a vu, il a perdu. Emmanuel Macron peut ranger la moitié de sa campagne présidentielle à la poubelle. C'est "nein !". Un "nein" en gros et en détail. Un gros "nein". Un "nein" pour le budget de la Zone euro. Un "nein" pour le ministre des Finances européen. Un "nein" pour le parlement de la Zone euro. Et pour la bonne bouche, un "nein" pour la défense européenne.

Contrairement à ses prétentions, notre président n'a pas fait mieux que ses prédécesseurs. Il avait pourtant mis tous les atouts dans son jeu. Il n'avait pas joué à de Funes comme Sarkozy. Il n'avait pas esquissé un axe des pays méditerranéens comme Hollande. Il avait ouvert son mandat par toutes les réformes que réclamaient Bruxelles et Berlin à la France depuis des années.

Nos élites médiatiques, technocratiques, et politiques ne veulent pas se rendre à l'évidence : c'est le concept même de couple franco-allemand qui est la cause de tous ces échecs.

C'est un mythe français qui fait rire dans toute l'Europe. Les Français et les Allemands ne peuvent peut-être rien faire l'un sans l'autre ; mais ils ne peuvent pas faire grand chose ensemble non plus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Union européenne Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants