1 min de lecture Proche-Orient

Éric Zemmour : "Jérusalem, une guerre de religion"

REPLAY / ÉDITO - La tension continue de monter en Israël pour un conflit millénaire.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Éric Zemmour : "Jérusalem, une guerre de religion" Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour Journaliste RTL

"Œil pour œil, dent pour dent : c'est la loi du Talion", affirme d'entrée Éric Zemmour. Le Premier ministre israélien traite les assassins palestiniens d'"animaux humains", qui qualifient leurs victimes de "cochons de juifs". 

"Une animalisation qui nous ramène aux imprécations vengeresses des textes sacrés", note le journaliste. Il note que "c'était la coutume naguère d'édifier son temple à la place même de celui du vaincu". Certains rabbins se proposent même de reconstruire le temple de Jérusalem détruit par les légions romaines de Titus en l'an 70 là où il était, en lieu et place de la mosquée al-Aqsa.

La révolution iranienne de 1979 a remis l'islam comme moteur politique principal du monde arabe

Éric Zemmour
Partager la citation

En 1967, "dans l'ivresse de la victoire", des soldats proposèrent de faire sauter la mosquée. Le général Moshe Dayan s'y était opposé. "C'était à l'époque une guerre d'États, de nations, de territoire", décrypte Éric Zemmour. Il n'y avait pas de religion ni de dieux.

"Le sionisme est né à Paris dans la tête d'un journaliste viennois. La nation palestinienne fut conceptualisée et popularisée à paris par des gauchistes souvent juifs", analyse le journaliste.

À lire aussi
L'homme aurait été en train de cultiver son champ lorsqu'il a été mortellement touché par une balle (illustration). conflit israélo-palestinien
Gaza : premier Palestinien tué par l'armée Israélienne depuis la trêve

"Mais le Moyen-Orient compliqué a depuis lors abandonné cette simplicité française", ajoute-il. La révolution iranienne de 1979 "a remis l'islam comme moteur politique principal du monde arabe", poursuit Éric Zemmour. Depuis, la guerre des nations a tourné à la guerre des religions. "Deux peuples pour un territoire sont devenus deux religions pour une ville sacrée". C'est "une guerre de cent ans qui se perd dans les méandres d'un pays millénaire", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Proche-Orient Israël Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants