1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Enlevée à sa naissance, une Américaine est retrouvée 18 ans après
2 min de lecture

Enlevée à sa naissance, une Américaine est retrouvée 18 ans après

Kamiyah Mobley, une jeune Américaine qui vivait depuis 18 ans avec la femme qui l'avait enlevée bébé, a été retrouvée par la police de Jacksonville, en Floride.

Le shérif de la ville de Jacksonville, en Floride
Le shérif de la ville de Jacksonville, en Floride
Crédit : SIPA
Philippe Corbé : enlevée à sa naissance, une Américaine est retrouvée 18 ans après
03:07
Enlevée à sa naissance, une Américaine est retrouvée 18 ans après
03:11
Philippe Corbé & Loïc Farge

Elle s’appelle Alexis. Ou en tout cas, c’est ce qu’elle croyait jusqu'à il y a quelques jours. Jusqu'à ce qu’elle ne découvre le nom qui lui a été donné en 1998 à sa naissance, Kamiyah. Car c'est huit heures après être venue au monde, dans cet hôpital de Jacksonville, en Floride, qu’elle a été enlevée par une femme habillée en infirmière. Cette femme, qui est entrée dans la chambre, a dit à la maman qu’elle devait examiner le bébé. Les enquêteurs ne disposaient que d’une image de vidéosurveillance qui ne permettait pas de l’identifier.

L'hôpital a été fouillé. Chaque chambre. Tout le quartier, avec des hélicoptères. Les enquêteurs ont cherché partout, y compris en mettant en doute la version de la famille. Est-ce que la maman, une adolescente, disait vraiment la vérité ? Les autorités ont promis une récompense de 250.000 dollars. Cela n’a rien donné. L’affaire a même été traitée dans une émission de télévision, une sorte de Perdu de vue qui tente de relancer des enquêtes. Cela n’a rien donné.

Une intuition

De toute façon, que voulez-vous faire avec une photo d’un bébé de quelques heures ? Il y avait bien des portraits dessines en imaginant le visage qu’elle pourrait avoir dix ou quinze ans plus tard, mais c’était vague. Le dossier était figé. Jusqu'à un appel, il y a quelques semaines, au centre des enfants disparus.

Les autorités ne veulent pas dire clairement d'où venait cet appel. Mais il est possible que ce soit la jeune fille, âgée aujourd'hui de 18 ans, qui ait prévenu elle-même le centre. En tout cas, on sait qu'elle a eu une intuition, il y a quelques temps, que quelque chose ne tournait pas rond dans sa famille. La police est intervenue à Walterboro en Caroline du Sud. Un test ADN a permis de confirmer qu’elle avait bien été enlevée, à plusieurs centaines de kilomètres de là en 1998.

À lire aussi

Ce week-end, elle a pu retrouver sa mère biologique. Son père a pu la serrer dans ses bras pour la première fois. Il n’avait pas eu le temps de le faire a la naissance. D'ailleurs, elle lui ressemble. En même temps, des caméras de télévision ont filmé le moment où elle dit "au revoir", derrière les barreaux, à la femme qui l’a élevée, qui l’a enlevée, en criant "maman", et en pleurant.

Sa vraie mère n'avait jamais perdu espoir

On la comprend, c’est un bouleversement dans sa vie. Car elle était très heureuse, assez proche de celle qu’elle croyait être sa mère. Elles allaient à l’église. Une enfance sans problème a priori. Mais elle a grandi dans un mensonge.

Sa vraie mère n’a jamais perdu espoir. Elle se levait chaque matin en pensant à sa Kamiyah, sans savoir où elle était. Chaque année, pour son anniversaire, elle faisait un gâteau, et en gardait une part pour sa petite dans son congélateur. Il y a donc des parts de gâteau qui attendent celle qui croyait s’appeler Alexis, qui est majeure aujourd'hui. À elle de décider si elle veut tisser les liens avec sa famille, brutalement rompus ce jour de 1998.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/