1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. En pleine course de robots, ils tombent sur des dinosaures
1 min de lecture

En pleine course de robots, ils tombent sur des dinosaures

Une équipe d’étudiants canadiens a fait une découverte ahurissante au beau milieu d’un parc naturel au début du mois de juin.

Les fossiles découverts sont analysés par les paléontologues du Albert Royal Tyrrell Museum dans l'Alberta (Canada).
Les fossiles découverts sont analysés par les paléontologues du Albert Royal Tyrrell Museum dans l'Alberta (Canada).
Crédit : Stuart Forster/Shutters/SIPA
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Ce ne sont pas des aspirants paléontologues qui ont fait cette découverte, mais un groupe de Canadiens nettement plus intéressés par la robotique que par la préhistoire. Le 1er juin dernier, une équipe d’étudiants de l'université canadienne de Saskatchewan, une province du centre du Canada, part en repérage dans un parc naturel de l’Alberta, une province voisine. L’objectif de cette sortie est clair : trouver un terrain s'approchant physiquement du sol de la planète Mars afin d'y organiser un concours de robots extraterrestres.

Les membres de la Saskatchewan Space Design Team (USST) vont cependant rapidement dévier de leur but initial lorsqu’ils vont apercevoir d’étranges rochers au cours de leur balade. "On a d'abord aperçu une pierre qui ressemblait étonnamment à un fémur sortant de terre", raconte Danno Peters, le président de l'USST, dans un article de Live Science repéré par Mashable, "elle était encastrée dans un rocher qui semblait plus léger que les pierres alentour."

Les fossiles de deux dinosaures bientôt identifiés

En poursuivant leurs recherches, ils constatent qu’un second rocher présente les mêmes particularités. À la suite de cette découverte, les étudiants de Saskatchewan décident d’alerter les autorités du parc naturel ainsi qu’une équipe de paléontologues. Ces derniers ont rapidement confirmé qu’il s’agissait bien des ossements de deux dinosaures, probablement de la famille des hadrosauridés, qui se distinguaient par une sorte de "bec de canard". Les fouilles n’ont pas encore permis d'extraire et d’analyser les deux fossiles.

Cette découverte n’est pas totalement le fruit du hasardcomme le fait remarquer Mashabale. L’expérimentation des "rovers", ces petits robots mobiles destinés à rouler sur des sols extraterrestres, nécessite un sol aride, irrégulier et "composé de roche et de sable riches en fer". Or, ces zones au climat sec et désertiques sont souvent propices à la conservation d'ossements d'animaux.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu