1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. EN IMAGES - Migrants : RTL embarque sur l’Aquarius, saint-bernard des mers
2 min de lecture

EN IMAGES - Migrants : RTL embarque sur l’Aquarius, saint-bernard des mers

Toute la semaine notre reporter est à bord de l’Aquarius, un bateau de sauvetage qui navigue au large des côtes libyennes. Depuis le début de l’année, l’ONG « SOS Méditerranée » y a secouru près de 4500 migrants en détresse. Dans le même temps, 3000 sont morts entre la Libye et la Sicile, trajet migratoire le plus meurtrier au monde.

Une bouée de l'Aquarius en mer Méditérranée (illustration)
Une bouée de l'Aquarius en mer Méditérranée (illustration)
Crédit : Sina Mir / RTL
Comment les sauveteurs à bord de l'Aquarius sauvent des migrants en mer Méditérranée
00:05:06
Immigration : l'Aquarius, un bateau pour sauver "ces hommes, ces femmes et ces enfants qui fuient l'enfer"
00:05:33
Embarquement sur l'Aquarius
00:01:35
Reportage à bord de l'Aquarius
00:01:31
Portrait d'un sauveteur français à bord de l'Aquarius
00:01:33
Portrait d'une sage-femme italienne à bord de l'Aquarius
00:01:18
Portrait d'Amani, un migrant au chevet des migrants
00:01:42
"Mon rêve est en train de se réaliser", explique un réfugié à bord de l'Aquarius à l'apporche des terres européennes
00:02:06
Le débarquement de l'Aquarius
00:01:50
Sina Mir

"On sait où on va, et on sait pourquoi". Embarquer sur l’Aquarius, comme le résume l’un de ses sauveteurs, c’est d’abord se demander bêtement combien de vies sauvées emprunteront le même chemin dans les jours à venir. "Deux fois, on a été jusqu’à 650 sur ce bateau", détaille Mathias Menge, 48 ans, coordinateur allemand de l’équipe de sauvetage de l’association "SOS Méditerranée".

A bord de ce 77 m qui héberge une trentaine de marins, de sauveteurs et de personnels soignants de l’ONG "Médecins sans Frontières", tous ont d’abord eu plusieurs vies aux quatre coins du monde. Bertrand Thiebault, Héraultais de 42 ans qui entame sa septième semaine à bord a par exemple travaillé dans la communication puis sur des bateaux de plaisance : "J’aurais pu continuer à faire des ronds dans l’eau, le long de la Côte d’Azur ou ailleurs, dit-il, mais vu ce qu’il se passe, je pense être là au bon moment et au bon endroit".

Ce qu’il se passe, c’est plus de 10.000 décès entre la Libye et la Sicile depuis 2014 et la fin de "Mare Nostrum", l’opération de sauvetage de l’agence européenne Frontex lancée l’année précédente suite au drame de Lampedusa. Depuis, seules les ONG comme "SOS Méditerranée" effectuent des missions spécialement dédiées au secours des migrants en mer, "financées à 99% par des dons privés", assure Natahalie Achard, sa directrice de campagne.

Des migrants rescapés grimpant à bord de l'Aquarius
Des migrants rescapés grimpant à bord de l'Aquarius
Crédit : Sina Mir / RTL

Chaque rotation dure trois semaines. Positionné à l’Est de Tripoli, l’Aquarius et sa coque orange attendent le signalement d’un pneumatique en détresse. Arrivé sur place, deux canots sont jetés à l’eau pour sauver des hommes, des femmes et des enfants "traumatisés" par ce voyage, explique Jacob, l’un des infirmiers de "Médecins Sans Frontières" à bord depuis deux mois: "Le dernier sauvetage a été tragique. Il y avait des morts lorsque nous sommes arrivés". 22 exactement, auxquels s’ajoutent 87 corps de migrants retrouvés en début de semaine sur les côtes libyennes.

À bord de l’"Aquarius", l’odeur de la vie est tout aussi forte. Lors d’un sauvetage, un mélange d’iode et d’essence imbibe les vêtements des survivants à leur arrivée sur le bateau. Erythréens, Soudanais, Nigérians où Africains de l’ouest ce vendredi ce sont 236 femmes et hommes qui ont été secourus sur l’Aquarius alors que l’eau commençait à monter dans leur embarcation.

À écouter aussi

"Tout le monde avait peur, décrit Turi, un jeune orphelin ivoirien d’une quinzaine d’année. Surtout les filles, elle pleurait … (…) Ca fait très mal . Vraiment je remercie Dieu aujourd’hui. J’ai traversé la Méditerranée… La mer la plus dangereuse, et bien voilà, j’ai réussi ma mission." Sur le pont arrière du bateau, les chants des hommes secourus honorent leurs nouveaux héros. Pas le temps de s’attarder, un nouveau pneumatique en détresse vient d’être signalé. 

L'Aquarius
L'Aquarius
Crédit : Sina Mir / RTL
L'Aquarius
L'Aquarius
L'Aquarius
A bord de l'Aquarius
L'Aquarius quitte la Sicile pour une nouvelle rotation de sauvetage en Méditerranée
L'Aquarius quitte la Sicile pour une nouvelle rotation de sauvetage en Méditerranée
L'équipage de l'Aquarius en plein entraînement
L'équipage de l'Aquarius en plein entraînement
Des migrants rescapés grimpant à bord de l'Aquarius
Un sauveteur surveille l'horizon à bord de l'Aquarius
De nombreuses personnes sont prises en charge sur le navire
A bord de l'Aquarius
Une bouée de l'Aquarius en mer Méditérranée (illustration)
L'Aquarius Crédits : Sina Mir / RTL
L'Aquarius Crédits : Sina Mir / RTL
L'Aquarius Crédits : Sina Mir / RTL
A bord de l'Aquarius Crédits : Sina Mir / RTL
L'Aquarius quitte la Sicile pour une nouvelle rotation de sauvetage en Méditerranée Crédits : Sina Mir / RTL
L'Aquarius quitte la Sicile pour une nouvelle rotation de sauvetage en Méditerranée Crédits : Sina Mir / RTL
L'équipage de l'Aquarius en plein entraînement Crédits : Sina Mir / RTL
L'équipage de l'Aquarius en plein entraînement Crédits : Sina Mir / RTL
Des migrants rescapés grimpant à bord de l'Aquarius Crédits : Sina Mir / RTL
Un sauveteur surveille l'horizon à bord de l'Aquarius
De nombreuses personnes sont prises en charge sur le navire
A bord de l'Aquarius Crédits : Sina Mir
Une bouée de l'Aquarius en mer Méditérranée (illustration) Crédits : Sina Mir / RTL
1/1
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire