2 min de lecture Allemagne

EN IMAGES - Berlin : "l'horreur" à nouveau à la une de la presse

Après qu'un camion a foncé dans un marché de Noël berlinois lundi soir, faisant au moins 12 morts, de nombreux journaux français y ont vu un écho à l'attentat de Nice.

Une de "Libération" mardi 20 décembre Crédits : Libération | Date : 20/12/2016
10 >
Une de "Libération" mardi 20 décembre Crédits : Libération | Date : 20/12/2016
Une du "Figaro" mardi 20 décembre Crédits : Le Figaro | Date : 20/12/2016
Une de "Aujourd'hui en France" mardi 20 décembre Crédits : Aujourd'hui en France | Date : 20/12/2016
Une de "Nice Matin" mardi 20 décembre Crédits : Nice Matin | Date : 20/12/2016
Une du "Républicain Lorrain" mardi 20 décembre Crédits : Le Républicain Lorrain | Date : 20/12/2016
Une du "Télégramme" mardi 20 décembre Crédits : Le Télégramme | Date : 20/12/2016
Une de "Bild" mardi 20 décembre Crédits : Bild | Date : 20/12/2016
Une du "Berliner Zeitung" du mardi 20 décembre Crédits : Berliner Zeitung | Date : 20/12/2016
Une du "Guardian" du mardi 20 décembre Crédits : Guardian | Date : 20/12/2016
Une du "Soir" du mardi 20 décembre Crédits : Le Soir | Date : 20/12/2016
1/1
Anne-Sophie Blot
Anne-Sophie Blot
et AFP

Cinq mois après l'attentat de Nice et ses 86 morts, c'est à nouveau un camion tueur qui fait la une des journaux français ce mardi 20 décembre. Cette fois, "l'horreur" a frappé à Berlin, où un camion a foncé dans la foule d'un marché de Noël, lundi soir, faisant au moins 12 morts et 48 blessés. L'Europe pourrait avoir été la cible d'un nouvel attentat terroriste, piste privilégiée par la police allemande. 

"L'horreur au cœur de Berlin", titre Le Figaro après ce drame survenu lundi qui a fait au moins douze morts et 48 blessés. La piste d'un attentat est privilégiée par les autorités allemandes, et si cela "se confirmait, les terroristes ne pouvaient pas choisir d'endroit plus marquant pour signifier à l'Allemagne qu'ils sont en guerre contre elle", écrit Patrick Saint-Paul dans Le Figaro. C'était la "terreur à Berlin" pour Le Parisien/Aujourd'hui en France. Dans son éditorial, Stéphane Albouy souligne que "le symbole du marché de Noël, un lieu qui mélange tradition chrétienne et festivités populaires, est ciblé de longue date par les terroristes islamistes". 

Le scénario de ce "carnage sur un marché de Noël" apparaît "similaire à celui de l'attaque terroriste qui a visé la ville de Nice le 14 juillet dernier", écrit Libération. Quelques heures avant les événements de Berlin, l'ambassadeur de Russie en Turquie a été assassiné à Ankara par un policier turc, qui a affirmé agir pour venger le drame de la ville syrienne d'Alep, en passe d'être entièrement reprise par le régime syrien soutenu par Moscou. 

Le drame de Berlin fait aussi largement la couverture de la presse régionale. Dans Le Républicain Lorrain, Michel Klekowicki voit dans "le double message envoyé hier par les terroristes islamistes (...) un nouvel avertissement en lettres de sang aux pays occidentaux".  "Nul n'est à l'abri. Ni un ambassadeur russe censé être ultra-protégé à Ankara, ni les innocents qui profitaient d'un moment de bonheur en famille au marché de Noël à Berlin", ajoute l'éditorialiste du quotidien de l'Est de la France. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allemagne Berlin Drame
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants