4 min de lecture Vol Egyptair Paris-Le Caire

EN DIRECT - Vol EgyptAir Paris-Le Caire : des "effets personnels des passagers" ont été retrouvés, selon l'armée égyptienne

MINUTE PAR MINUTE - Les opérations de recherche se sont intensifiées au large de la Crète, là où se serait abîmé l'Airbus.

Un avion de la compagnie EgyptAir à l'aéroport du Caire
Un avion de la compagnie EgyptAir à l'aéroport du Caire Crédit : KHALED DESOUKI / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et Eléanor Douet

Attentat ou accident ? Le mystère reste entier ce vendredi 20 mai, 24 heures après le crash du vol MS804 de la compagnie EgyptAir qui effectuait la liaison entre Paris et Le Caire. Les recherches s'intensifient au large de la Crète où se serait abîmé l'Airbus, mais pour le moment, aucun débris n'a encore été retrouvé, contrairement à ce qu'annonçait la compagnie jeudi soir. Les objets découverts jusqu'ici n'ont rien à voir avec l'A320. Seule certitude, c'est que l'appareil était à 11.000 mètres au moment où le contact a été perdu, sans qu'aucun signal de détresse ne soit envoyé. L'avion a effectué deux brusques virages - l'un à 90 degrés à gauche, l'autre à 360 degrés à droite - avant de chuter

66 personnes se trouvaient à bord du vol Paris-Le Caire, 56 passagers, 7 membres d'équipage et 3 agents de sécurité. EgyptAir a publié une liste énumérant les nationalités des passagers : 30 Égyptiens, 15 Français, un Britannique, un Canadien, un Belge, un Portugais, un Algérien, un Soudanais, un Tchadien, deux Irakiens, un Saoudien et un Koweïtien.

Si aucun indice ne permet de définir la cause de l'accident, le ministre égyptien de l'Aviation a, pour sa part, estimé que la piste d'un attentat est plus probable que celle d'un incident technique. La France a envoyé en Egypte trois enquêteurs du Bureau d'Enquête et d'Analyses (BEA) et un expert d'Airbus va également se rendre sur place. 

La rédaction vous recommande

Suivez les événements minute par minute

14h20 - Au lendemain de la disparition du vol MS804, l'enquête se poursuit mais les zones sombres demeurent entraînant de nombreuses rumeurs.

À lire aussi
Un vol de la compagnie EgyptAir reliant Paris au Caire a disparu dans la nuit du 18 au 19 mai (image d'illustration) Vol Egyptair Paris-Le Caire
Vol EgyptAir Paris-Le Caire : un incendie dans le cockpit serait à l'origine du crash

14h00 -
 Les débris ont été retrouvés "un peu plus au sud" du point de chute présumé de l'avion. 

13h25 - Les premiers débris retrouvés de l'avion d'EgyptAir Paris-Le Caire sont un "membre humain, deux sièges et une ou plusieurs valises", a annoncé vendredi le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos. 
11h20 - 
Invité de RTL SoirAlain Vidalies est revenu sur la sécurité des aéroports français. "Il y a eu beaucoup d'efforts réalisés. Les contrôles montrent à chaque fois qu'on est au maximum. Il n'y a priori pas d'autres pays - peut-être un ou deux - qui font des efforts aussi importants que ce que fait la France", a-t-il déclaré. Nos aéroports sont-ils les sûrs au monde ?

11h00 - Des débris ont-ils été retrouvés ? "Des avions et des navires de l'armée ont trouvé des effets personnels des passagers et des débris de l'appareil à 290 km au nord d'Alexandrie", précise l'armée dans un communiqué.

09h25 -
Les États-Unis se montrent solidaires de la France et de l'Égypte. Dans un communiqué publié sur Twitter, la Maison Blanche indique que le pays apporter un soutien total à la France et l'Égypte. Le secrétaire d'État américain John Kerry a également présenté ses condoléances aux familles des victimes. 

08h45 - Jean-Marc Ayrault accueillera les familles des victimes du crash du vol MS804 samedi 21 mai à 9h30. "Nous allons pouvoir donner le maximum d'informations en toute transparence. Toute la vérité, rien que la vérité, bien entendu. Nous la devons au familles", a-t-il expliqué.

07h50
- De nombreuses familles se sont rendues à l'aéroport de Roissy jeudi soir et certaines d'entre elles ont embarqué à bord d'un avion afin de se rendre au Caire. Mais moins de 24 heures après la disparition de l'Airbus, c'est avec beaucoup d'appréhension qu'elles sont montées à bord de l'appareil. 

>
Avec beaucoup d'appréhension, les familles des victimes ont embarqué pour Le Caire Crédit Média : Nicolas Burnens | Durée : | Date :

7h15 - Trente heures après la perte de la trace du vol de la compagnie EgyptAir qui reliait Paris au Caire, la thèse d'un attentat semble privilégiée. La déclaration du ministre égyptien de l'Aviation civile a retenu comme plus probable une action terroriste qu'une défaillance technique. Une prise de position qui a surpris alors que Le Caire avait mis cinq mois avant de reconnaître que l'explosion en vol de l'A321 de la compagnie russe Metrojet était liée à la présence d'une bombe a bord. Aucune revendication terroriste n'a pourtant été publiée depuis le drame.

6h40 - Selon les premières informations dévoilées quelques heures après la disparition de l'Airbus A320, l'appareil pourrait se trouver au large de l'île grecque Karpathos, située entre la Crète et Rhodès. 

6h20 - Si l'avion n'a toujours pas été repéré, les recherches continuent en mer Méditerranée. L'Égypte, la Grèce, la France et la Turquie sont réunis afin de retrouver l'appareil qui a disparu en vol alors qu'il venait d'entrer sur l'espace aérien égyptien avec 66 personnes à bord.

6h00 - Que s'est-il passé à bord du vol MS804 de la compagnie EgyptAir ? Les questions sont nombreuses alors que la thèse d'un problème technique est de plus en plus éloignée par les spécialistes aéronautique. Invité de RTL Midi jeudi, Pierre Condom a ainsi déclaré que "la statistique était plutôt à l'attentat" alors que selon lui "il n'y a aucun doute sur le fait qu'il y a eu une explosion à haute altitude".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vol Egyptair Paris-Le Caire Avions Disparition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants