13 min de lecture Présidentielle américaine

Clinton propose de "travailler avec Trump", Obama veut une "transition en douceur"

MINUTE PAR MINUTE - Récoltant plus de 270 grands électeurs, Donald Trump a été élu nouveau président des États-Unis. Il sera investi le 20 janvier prochain, tout comme son vice-président Mike Pence.

Donald Trump lors de son discours de victoire à l'élection présidentielle, le 9 novembre 2016
Donald Trump lors de son discours de victoire à l'élection présidentielle, le 9 novembre 2016 Crédit : JIM WATSON / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
et Claire Gaveau

La stupéfaction est totale. Donald J. Trump va succéder à Barack Obama pour devenir le 45e président des États-Unis. Mercredi 9 novembre à 8h31, le républicain de 70 ans a été vainqueur de l'élection présidentielle face à Hillary Clinton qui était pourtant donnée favorite. À la surprise générale, le milliardaire magnat de l'immobilier a obtenu 279 grands électeursdépassant la barre des 270 sur 538 qui était nécessaire pour l'emporter. Sa rivale démocrate, dont le clan se satisfaisait des premiers bons résultats annoncés dans la soirée, n'a recueilli que 218 grands électeurs. Il prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, tout comme son colistier et nouveau vice-président Mike Pence.

Dans son discours de victoire prononcé à Manhattan, le président élu s'est posé en leader capable de faire doubler la croissance du pays et de réunir la nation pour l'emmener vers "le rêve américain". Convaincu de pouvoir rendre sa grandeur à l'Amérique - "Make America Great Again" - Donald Trump a assuré avoir reçu un appel d'Hillary Clinton qui a accepté sa défaite. Elle a cependant refusé de s'exprimer publiquement. L'élection de Donald Trump, porteur d'un programme conservateur et isolationniste, a suscité une vague d'inquiétude sur les marchés financiers. Salué par Vladimir Poutine, le futur locataire de la Maison Blanche a aussi reçu les félicitations de François Hollande. Le président français estime cependant que ce résultat ouvre une "période d'incertitude".

>> Découvrez les résultats de l'élection américaine dans notre carte interactive
>> Qui est vraiment Donald Trump ? Découvrez notre portrait

Revivez les réactions à la victoire de Trump :

20h46 - Marine Le Pen espère un tel résultat surprise en 2017 : "C'est la sanction du mépris, c'est la sanction d'un peuple américain oublié par les élites. Les peuples veulent reprendre le pouvoir sur leur destin, c'est une leçon de liberté".

À lire aussi
Donald Trump, le 5 septembre 2018 à Washington États-Unis
Rapport Mueller : aucune entente prouvée entre Moscou et l'équipe de Trump

20h45 - "Je ne referai pas la campagne électorale", assure Marine Le Pen qui refuse de revenir sur les propos sexistes et polémiques de Donald Trump. Elle défend avant tout les positions internationales prônées par le milliardaire américain. 

20h43 - "Dans une campagne électorale il y a deux clans qui se forment. Elle était violente mais les Américains se sont exprimés et si les peuples réservent autant de surprises, c'est que les élites sont totalement déconnectées", exprime Marine Le Pen qui dénonce le système actuel.

20h36 - Marine Le Pen est l'invitée du journal télévisée de France 2. La présidente du Front national va s'exprimer dans quelques instants.

20h08 - Les réactions sont nombreuses dans le monde politique, dans le monde culturel mais aussi dans le monde du sport. De nombreux sportifs français ont commenté les résultats...

19h54 - Hillary Clinton a livré un discours extrêmement féministe après avoir reconnu sa défaite : "Ne doutez jamais que vous êtes importantes et que vous méritez toutes les opportunités", a-t-elle clamé émouvant certaines personnalités.

19h41 - Parmi les principaux pays concernés par l'élection de Donald Trump, le Mexique arrive en première ligne. Ces derniers ont exprimé leur crainte après l'annonce du résultat.

19h13 - L'ONU compte sur le président élu pour l'aider à lutter contre le réchauffement climatique et à promouvoir les droits de l'homme, a déclaré mercredi le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon. "L'ONU compte sur la nouvelle administration pour renforcer la coopération internationale au moment où nous œuvrons ensemble afin de soutenir des valeurs communes, combattre le changement climatique (et) promouvoir les droits de l'homme".

18h47 - Qui sont les Américains à avoir voté pour Donald Trump ? Décryptage de ce vote surprise qui a conduit à la défaite d'Hillary Clinton.

18h28 - Celui qui sera président jusqu'au 20 janvier prochain appelle les Américains à "ne pas baisser les bras" et à "se battre pour ce qui est juste". "La course se poursuite, nous avons avancé, nous avons fait des progrès", a-t-il assuré.

18h24 - Barack Obama dresse notamment un premier bilan après huit an de présidence passé à la Maison Blanche : "Nous avons fait un travail remarquable, et le nouveau président va hériter d'un pays encore plus fort qu'il y a huit ans", a-t-il déclaré. "Ca a toujours été notre mission, tous les membres de mon équipe peuvent être fier du travail effectué. Nous avons fait un travail considérable, les médecins dans les services d’urgence, les professeurs dans les écoles, les petites entreprises... Ils ont tous unis leurs forces. Nous avons fait un travail pour ces gens. Cela va dans le sens de l'union américaine", a-t-il détaillé évoquant une "campagne difficile, âpre".

18h23 - Barack Obama prône l'unité et souhaite bonne chance à Donald Trump. "Tout le monde est triste le jour d'une défaite mais nous sommes dans une même équipe. Nous sommes d'abord Américains (...) Nous souhaitons tous le succès de Donald Trump".

18h22 - Après Hillary Clinton, c'est au tour de Barack Obama de s'exprimer sur la victoire de Donald Trump. "Il faut favoriser l'intégrité, l'intégration et préserver notre mode de vie, le respect de la loi et le respect mutuel. J'espère que Donald Trump le fera tout au long de sa présidence", a-t-il déclaré.

18h05 - Donald Trump a fait un retour remarqué sur Twitter après son élection en tant que président des États-Unis. "Quel belle et importante soirée ! L’homme et la femme laissés pour compte ne le seront plus. Nous reviendrons unis comme nous ne l’avons jamais été", a-t-il écrit.

17h52 - Hillary Clinton livre un véritable discours féministe. "Il faut que vous meniez ce combat pendant toute votre vie. À toute les femmes, qui ont cru en cette campagne, qui ont cru en moi, sachez bien que rien ne m'a rendu plus fière que d'être votre représentante. Je sais que nous n'avons pas brisé ce plafond de verre mais je sais qu'un jour quelqu'un le fera. Et j'espère que ce sera plutôt que ce que nous pensons. À toutes les petites filles qui me regarde, ne douter jamais que vous êtes importante et puissante. Vous méritez toutes les chances du monde à poursuivre votre rêve", a-t-elle lancé comme un message d'espoir.

17h46 - Hillary Clinton n'oublie pas non plus de remercier ses équipes et proches. Tim Kaine bien tendu mais également l'actuel couple présidentielle : "À Michelle et Barack Obama, notre pays vous doit une immense gratitude (...) Nous vous remercions pour votre leadership".

17h44 -
"Notre démocratie constitutionnelle exige notre participation, pas touts les quatre ans, mais à chaque instant. Continuons de nous battre", a-t-elle lancé.

17h41 - Sous une standing ovation de la salle, Hillary Clinton "remercie" l'assemblée. "J'ai appelé Donald Trump hier soir et je lui ai proposé de travailler avec lui. J'espère qu'il sera un bon président pour tous les Américains. Ce n'est pas le résultat que nous attendions, ce n'est pas les valeurs que nous partageons, toutefois je suis fière et reconnaissante pour toute cette campagne. Vous représenter a été ce qu'il y a de mieux, ça a été le plus grand honneur de ma vie. Je sais bien que vous êtes dessus, des dizaines de millions d'Américains sont déçus, ça va être douloureux encore longtemps", a-t-elle déclaré.

17h40 - Hillary Clinton arrive sur la scène !

17h38 -
Il était hors de question qu'Hillary Clinton conteste les résultats selon Tim Kaine. "Personne n'a eu aucun doute, c'était sûr qu'elle accepte les résultats de l'élection. Elle sait comment le système fonctionne, elle a déjà accepté la défaite par le passé et elle a repris le combat. Tout le monde peut le constater", a-t-il déclaré.

17h34 -
Le colistier d'Hillary Clinton, Tim Kaine est le premier à s'exprimer à la tribune et il assure être "fier d'Hillary Clinton". "Elle a marqué l'histoire dans une nation qui est grande () elle a pu rêver, elle s'est rendu compte que la famille était plus importante. Elle aurait marqué l'histoire en tant que présidente", a-t-il affirmé au côté de sa femme.

16h55 - Le discours d'Hillary Clinton se fait toujours attendre.
Un discours depuis New York où elle doit reconnaître officiellement sa défaite face à Donald Trump. Un moment largement attendu alors qu'elle n'a pas encore pris la parole publiquement depuis l'annonce des résultats. 

16h24 - Le maire de Béziers Robert Ménard a tenu a félicité le nouveau président des États-Unis. Il lu ia écrit une lettre dans laquelle il assure "partager certaines valeurs". "Votre nette victoire face à une caste politique qui pratique l'entre-soi, avec l'appui des médias honteusement partiaux, résonne comme le glas d'une oligarchie qui prétend dicter ses volontés à un peuple jusqu'ici méprisé", écrit-l avant d'inviter Donald Trump à Béziers.

16h21 - Sur Twitter, de nombreux Américains arborent une photo de profil noire pour dénoncer l'élection de Donald Trump avec les hashtag #TwitterBlackOut ou encore #NotMyPresident. 

15h59 - 
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau félicité mercredi Donald Trump pour sa victoire surprise à l'élection présidentielle américaine, se disant "impatient de travailler de très près" avec lui. "Le Canada n'a pas d'ami, de partenaire ou d'allié plus proche que les États-Unis", a souligné le dirigeant libéral.
15h53 -
Mitt Romney, ancien candidat républicain à la Maison Blanche, a salué la victoire de Donald Trump sur Twitter. Il espère notamment que le magnat de l'immobilier gouvernera "avec sérieux".

15h36 - Wall Street ouvre hésitante après la victoire de Donald Trump : le Dow Jones à +0,14% et le Nasdaq à -0,71%. Pourquoi les marchés financiers ont-ils peur du républicain ?

15h15 -
D'après CNN, l'intervention d'Hillary Clinton interviendra finalement à 10h30 aux États-Unis, soit 16h30 en France.

14h58 - Claude Bartolone, président socialiste de l'Assemblée nationale, déclare dans un communiqué : "L'Union européenne doit, plus que jamais, parler d'une voix forte et construire, par la coopération et le dialogue, un modèle de développement économique et environnemental, de protection sociale et de sécurité. C'est ainsi que nous serons en mesure de répondre aux craintes et aux angoisses légitimes des peuples qui, à bien des égards, ont été au cœur du vote américain".

14h42 - Le président mexicain Enrique Peña Nieto se dit prêt à travailler avec Donald Trump. Malgré les déclarations insultantes du républicain à l'égard des Mexicains, réduits en "violeurs" et narcotrafiquants, et sa volonté de construire un mur entre les deux pays, qui serait payé par le Mexique, le 45e président des États-Unis avait été reçu durant la campagne par le chef d'État mexicain. Ce dernier avait ensuite, en octobre, admis qu'il s'agissait d'une "erreur" de l'avoir accueilli.

14h40 - Pendant que le jour se lève à New York, la presse américaine exprime sa stupéfaction.

14h32 - Marine Le Pen déclare que l'élection de Donald Trump constitue une "bonne nouvelle" pour la France. "Les Américains ont voté, ils ont refusé le statu quo. Ce qui s'est passé cette nuit aux États-Unis n'est pas la fin du monde mais la fin d'un monde. Les Américains n'ont pas voulu d'un président qu'un système installé voulait leur faire simplement valider", a-t-elle notamment ajouté.

14h25 - Selon le dernier décompte du New York Times, Hillary Clinton pourrait bien s'être inclinée en ayant plus de votes que Donald Trump. La candidate démocrate disposerait de 59,16 millions de voix (47,6%), contre 59,03 millions pour le républicain (47,5%). Cette différence avec le nombre de grands électeurs s'explique par les succès du futur président dans des États très peuplés et qui offraient donc le plus de délégués, mais aussi par la règle du "winner takes all" qui permet au candidat en tête dans un État d'engranger 100% des délégués en jeu.

14h18 - Si vous l'aviez raté, voici le premier tweet du président élu : "C'est une si belle et importante soirée ! Les hommes et femmes oubliés ne seront jamais oubliés à nouveau. Nous nous réunirons tous ensemble comme jamais auparavant".

14h11 - L'élection de Donald Trump a des conséquences quelques peu inattendues. Pendant que le monde continue de comprendre l'issue du vote et que les marchés financiers se montrent très fragiles, le chanteur Maître Gims a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière. L'interprète de Bella a accompagné son message Instagram des hashtags #deception, #trump, #findumonde et #debutdelafin.

14h04 - Un communiqué de l'équipe de campagne d'Hillary Clinton fait savoir qu'elle s'exprimera à New York devant ses militants à 9h30 (heure locale, 15h30 heure française) ce mercredi. Même si elle a reconnu sa défaite auprès de Donald Trump, elle ne s'est pas encore exprimée publiquement. Durant la soirée électorale, au moment où la tendance commençait à s'inverser, elle a seulement publié un tweet pour remercier "quoi qu'il arrive" ses soutiens.

14h00 - Dans un post de blog posté sur Medium.com, Emmanuel Macron souligne que "rien n'est jamais écrit à l'avance". D'après lui, cette élection symbolise "l'expression d'un rejet du système profond, et sous-estimé". Celui qui devrait se déclarer candidat à la présidentielle française avant le 10 décembre explique que "l'enjeu des six prochains mois" réside dans l'écoute et la compréhension de cette "demande de protection et de respect du sentiment populaire" qu'il croit "partagée par les Français".

13h56 - En Australie, la une du Daily Telegraph.

13h54 - Les Simpsons avaient-ils annoncé la victoire Donald Trump ? Il y a 16 ans, la série avait déjà imaginé le milliardaire accéder à la présidence des États-Unis. L'ancienne star de télé-réalité avait alors ruiné son pays...

13h35 - Dominique de Villepin s'agace par ailleurs du comportement de la classe politique française face à cette élection : "C'est une chose que de souhaiter un monde de stabilité et de justice. C'est autre chose de mesurer le mouvement des forces. (...) La première leçon qui devrait être tirée, c'est qu'il faut accepter de rechercher des solutions et renoncer à nos automatismes dans les interventions militaires, dans la capacité à donner des leçons à la Terre entière avec arrogance".

13h25 - S'il considère que Barack Obama, toujours populaire dans l'opinion américaine, incarne "l'Amérique des bons sentiments", Dominique de Villepin ne voit pas d'incompatibilité avec le vote Trump. "On peut aspirer à de bons sentiments et en même temps avoir de la colère, voire de la haine et de la peur pour l'avenir".

13h15 - Dominique de Villepin, ancien premier ministre, livre sur RTL son analyse sur le triomphe de Donald Trump : "Il a compris cette lame de fond qui a saisi les États-Unis et ébranle aujourd'hui les démocraties occidentales. Cette lame de fond, c'est le sentiment profond d'humiliation, cette aspiration à une revanche, à une reconnaissance, et qui s'incarne dans ce rêve américain dont il a parlé. Tous ceux les déclassés qui se stiuent dans les petites villes, les campagnes, qui ont eu un sentiment d'exclusion, trouvent à travers Donald Trump la voix de la revanche".

13h10 - Comme l'avait annoncé l'équipe de campagne républicaine à NBC plus tôt dans la journée, la Maison Blanche confirme que Barack Obama a appelé son successeur Donald Trump pour le féliciter.

12h50 - Pourquoi Donald Trump a-t-il remporté l'élection ? Comment a-t-il convaincu les Américains de voter pour lui ? Béatrice Hadjaje, reporter au service Étranger de RTL, vous livre toutes les clés pour comprendre le résultat de cette élection américaine.

12h43 - Après Vladimir Poutine, Theresa May, Angela Merkel et François Hollande, c'est au tour du président chinois Xi de reconnaître la victoire de Trump. Selon des propos rapportés par la télévision d'État, il s'est dit "impatient" de travailler avec lui.

12h40 - Que se serait-il passé si les 18-34 ans, les fameux "millennials" de la génération Y, avaient été les seuls à voter ? D'après les premiers indicateurs, tout porte à croire que Hillary Clinton aurait été élue. Un résultat qui n'est pas sans rappeler le décalage qui avait été observé lors du Brexit au Royaume-Uni.

12h30 - Suivez en direct l'édition spéciale de RTL Midi entre 12h30 et 14h00. Plusieurs invités seront en studio, notamment l'ancien ministre de l'Économie Thierry Breton, mais aussi l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin.

12h15 - À quoi ressemblera l'administration de Donald Trump ? Le milliardaire, qui pourrait bien déléguer une bonne partie de la gestion du pays à son vice-président, pourra notamment compter sur l'ancien maire de New York, Rudy Giuliani. Pour plus d'informations, découvrez notre présentation en cliquant ici.

12h10 - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussi félicité Donald Trump : "Le président élu est un véritable ami de l'Etat d'Israël et je suis impatient de travailler avec lui en faveur de la sécurité, la stabilité et la paix dans notre région".

12h00 - Lors d'une allocution à l'Élysée, François Hollande prévient qu'il fera preuve de "vigilance" et de "franchise" avec le nouveau dirigeant américain. "Car certaines positions prises par Donald Trump durant la campagne américaine doivent être confrontées aux valeurs et intérêts que nous partageons avec les États-Unis", prévient le président de la République.

11h40 - Pour rappel, vous pouvez consulter le détail des résultats de l'élection, État par État, dans notre carte interactive.

11h20 - Lors de son discours de victoire, Donald Trump a rappelé quelques grandes lignes de son programme. Retrouvez notre éclairage pour en savoir plus sur ce que prépare le nouveau président des États-Unis.

11h10 - Nicolas Sarkozy, lui aussi candidat à la primaire de la droite, assure que l'élection de Trump "exprime le refus d'une pensée unique". "Le monde a besoin d'une Amérique fidèle à sa tradition de liberté et de démocratie. La France est, et sera, toujours l'allié des États-Unis, mais un allié libre", ajoute-t-il lors d'une conférence de presse. Il estime par ailleurs qu'il n'y aura "pas de place pour l'impuissance, la faiblesse et le renoncement" face au nouveau président américain.

10h50 - Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, pointe les "risques que la démagogie et l'extrémisme font courir à la démocratie". "Le monde a besoin d'une démocratie américaine apaisée et qui contribue à l'équilibre du monde, aujourd'hui gravement menacé. Il appartient désormais à M. Trump de définir les grandes lignes de sa politique internationale et les axes de son dialogue avec la France et l'Europe", estime le maire de Bordeaux.

10h45 - François Hollande tiendra une allocution ce mercredi matin à l'Élysée à l'issue du Conseil des ministres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Hillary Clinton Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785674563
Clinton propose de "travailler avec Trump", Obama veut une "transition en douceur"
Clinton propose de "travailler avec Trump", Obama veut une "transition en douceur"
MINUTE PAR MINUTE - Récoltant plus de 270 grands électeurs, Donald Trump a été élu nouveau président des États-Unis. Il sera investi le 20 janvier prochain, tout comme son vice-président Mike Pence.
https://www.rtl.fr/actu/international/en-direct-elections-resultats-usa-2016-donald-trump-elu-president-des-etats-unis-hillary-clinton-reactions-hollande-7785674563
2016-11-09 12:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/u-OJHscK82-Oi72XoHmd0Q/330v220-2/online/image/2016/1109/7785674645_donald-trump-lors-de-son-discours-de-victoire-a-l-election-presidentielle-le-9-novembre-2016.jpg