8 min de lecture Attentats en Catalogne

Attentats en Catalogne : un véhicule signalé à la France, les suspects identifiés

MINUTE PAR MINUTE - Jeudi 17 août, en quelques heures, deux attaques ont frappé Barcelone et, à 120 kilomètres au sud de la capitale catalane, la station balnéaire de Cambrils. Selon un bilan provisoire, 14 personnes ont péri et une centaine ont été blessées, dont 28 Français.

Des officiers de police français contrôlent la frontière franco-espagnole vendredi 18 août 2017 après les deux attaques qui ont frappé la Catalogne la veille
Des officiers de police français contrôlent la frontière franco-espagnole vendredi 18 août 2017 après les deux attaques qui ont frappé la Catalogne la veille Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

Chaque 17 août sera désormais une journée noire pour les Espagnols. Jeudi, deux attentats à la voiture-bélier ont frappé la province de Catalogne, au nord-est de la péninsule ibérique. Treize personnes ont été tuées lorsqu'une camionnette a foncé dans la foule présente sur La Rambla à Barcelone, aux alentours de 17 heures. Quelques heures plus tard, vers minuit, une nouvelle attaque a frappé Cambrils, station balnéaire située à 120 kilomètres au sud de la capitale catalane. Une femme présente sur les lieux a succombé à ses blessures.

Une centaine de blessés est également recensé après cette double attaque. Parmi eux se trouve 28 Français. Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, a précisé que 8 se trouvaient encore dans un état grave.

L'attentat a rapidement été revendiqué par le groupe État islamique. Cinq hommes qui ont foncé dans la foule à bord d'un véhicule ont été abattus. Quatre individus, trois Marocains et un Espagnol, ont été interpellés. Ils sont âgés de 21, 27, 28 et 34 ans. La police catalane émet l'hypothèse que les terroristes ont pu être pris de court dans leur macabre préparation et ont ainsi précipité leur attaque.

Attentats en Catalogne

Suivez l'évolution de la situation

03h29 - Les drapeaux français seront en berne sur les bâtiments et édifices publics ce samedi 19 août après le double attentat perpétré en Catalogne.

À lire aussi
Les familles de victimes se recueillent sur la mosaïque de Miro, sur les Ramblas de Barcelone, vendredi 17 août 2018, un an après les attentats en Catalogne Attentats en Catalogne
Attentats en Catalogne : un an après, Barcelone pleure ses victimes

03h01 - Le père de Moussa Oukabir, abattu par la police avec quatre autres suspects après avoir foncé dans la foule à Cambrils en Espagne, a affirmé avoir appris la mort de son fils par la police et s'est dit "sous le choc".

02h14 - Une douzaine de personnes pourraient être impliquées dans les attentats de Barcelone et Cambrils, selon la police catalane. Trois ont été identifiées mais n'ont pas été interpellées, quatre ont été arrêtées et cinq ont été tuées à Cambrils, dont trois sont désormais identifiées. Trois des quatre suspects arrêtés l'ont été à Ripoll. Un Espagnol, dont l'identité n'a pas été révélée, né à Melilla (enclave espagnole au Maroc), a lui été arrêté à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, où une explosion s'est produite mercredi soir dans une maison dont les occupants préparaient des engins explosifs. 

01h33 - Les victimes des attentats perpétrés en Catalogne sont d'au moins 35 nationalités différentes, selon un bilan provisoire de la protection civile catalane. Parmi elles se trouvent 28 Français, dont 8 dans un état grave.

01h14 - Toute la journée, les hommages se sont succédé à Barcelone. Et dans la soirée, de nombreuses personnes se sont rassemblées sur la place principale de la ville pour saluer la mémoire des 14 victimes de cette double attaque.

De nombreux hommages ont eu lieu le 18 août 2017 à Barcelone, au lendemain des attentats
De nombreux hommages ont eu lieu le 18 août 2017 à Barcelone, au lendemain des attentats Crédit : Josep LAGO / AFP

00h46 - Au lendemain des attentats, des affrontements ont eu lieu sur La Rambla à Barcelone entre les antifascistes et certains militants d'extrême droite.

23h55 -
Le père du Marocain, Moussa Oukabir, un des suspects de l'attentat à Cambrils, a réagi après la mort de son fils. "La police espagnole a appelé aujourd'hui sa mère qui se trouve en Espagne, pour lui dire que Moussa était mort", a-t-il déclaré à l'AFP. Saïd Oukabir s'est dit "sous le doc" après l'annonce par la police que ses deux fils étaient soupçonnés d'implication dans les attentats tuant 14 personnes au total. 
23h22 - La police catalane a communiqué les noms des trois Marocains, auteurs présumés des attentats. Il s'agit de Moussa Oukabir, Saïd Aallaa et Mohamed Hychami, respectivement âgés de 17, 18 et 24 ans, tous habitants d'une localité du nord de la région, Ripoll, selon la police. Un quatrième suspect, Younès Abouyaaqoub, 22 ans, est toujours recherché.

22h16 - Les corps de trois Marocains, auteurs présumés des attentats, ont été formellement identifiés.

21h56 - Stupeur et effroi ont envahi les Unes du monde entier au lendemain des attaques.

21h32 - La protection civile espagnole affirme que pas moins de 106 bonbonnes de gaz ont été retrouvées dans la maison qui a explosé mercredi à Alcanar, comme le relaie El Pais. En cas de lien avéré entre cette explosion et les attaques de Barcelone et Cambrils, la présence de cette centaine de bonbonnes corroborerait la thèse selon laquelle les terroristes prévoyaient des attaques de plus grande envergure encore.

21h16 - Des militants d'extrême-droite se sont rassemblés sur les Ramblas de Barcelone ce vendredi soir. Face à eux, des militants antifascistes ont également manifesté. La rencontre a donné lieu à des tensions qui ont nécessité l'intervention de la police qui a dispersé les militants d'extrême-droite, comme l'a signalé sur Twitter un journaliste du journal El Pais.

20h55 - Au-delà des dramatiques pertes humaines, les attaques terroristes ciblent aussi le mode de vie à l'occidentale. "La volonté des terroristes est de déstabiliser nos pays et de remettre en cause nos modèles", estime l'écrivain Alexandre Malafaye, président du think-tank Synopia et intervenant dans On refait le monde de ce 18 août.

20h32 - Invité de RTL Soir ce vendredi, l'ancien magistrat et ex-député Les Républicains Alain Marsaud s'offusque contre le système actuel de sécurité face au terrorisme qui selon lui ne permet pas d'empêcher les attentats qui frappent à répétition l'Europe.

20h02 - Pour "pallier de possibles pénuries", les hôpitaux de Barcelone ont lancé un appel aux dons du sang. Le hashtag #donaciondesangre et les numéros des téléphones des hôpitaux de la ville permettent aux Catalans de s'informer sur les besoins et de se renseigner sur les centres de don.

19h49 - Susceptible d'avoir franchi la frontière franco-espagnole, un véhicule blanc de type Kangoo a été signalé aux autorités françaises, comme l'a confirmé une source policière française en réaction à une information de nos confrères du Parisien. Ce véhicule est susceptible d'avoir servi aux attaques du 17 août en Espagne.

19h42 - Les joueurs du FC Barcelone porteront dimanche en Liga des maillots commémoratifs, avec le mot "Barcelona" inscrit dans le dos. "Les joueurs de l'équipe première arboreront 'Barcelona' au lieu de leur nom sur le maillot du match de dimanche", a écrit le Barça dans un communiqué. Ce maillot blaugrana portera également le mot-clé #TotsSomBarcelona ("Nous sommes tous Barcelone", en catalan) sur la poitrine. 

Sur une vidéo diffusée par le Barça sur Twitter après la séance matinale, on peut voir Lionel Messi, Andres Iniesta et leurs partenaires, l'air grave, rassemblés en arc de cercle sur la pelouse du centre d'entraînement du club à Sant Joan Despi, dans la banlieue de Barcelone. Le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu a pour sa part participé à midi à une minute de silence organisée place de Catalogne à Barcelone, en présence du roi d'Espagne Felipe VI. La Ligue espagnole de football a décrété une minute de silence dans tous les stades d'Espagne ce week-end avant le début des matches de cette première journée. 

19h32 - Le consulat général de France à Barcelone a mis en place un numéro d'urgence : + 34.93.270.30.35. Une cellule de crise a également été ouverte à Paris, elle est joignable au 01 43 17 51 00.

19h14 - Un jeune Australien, Julian Cadman, 7 ans, a été séparé de sa mère au cours de l'attaque. Si celle-ci, grièvement blessée, se trouve actuellement à l'hôpital, le garçonnet, lui, a disparu.

19h00 - Le point sur la situation : 14 personnes sont décédées dans les deux attaques qui ont frappé l'Espagne jeudi 17 août. Plusieurs centaines de blessés sont à déplorer, parmi lesquels figurent 28 Français. Sur ces 18 Français, huit personnes, dont quatre enfants, se trouvent dans un état grave. L'enquête, elle, se poursuit. Selon le journal La Vanguardia, au moins quatre personnes sont toujours activement recherchées par les autorités espagnoles. Parmi ces quatre personnes recherchées, trois sont de Ripoll, petite ville de quelque 10.000 âmes, où trois personnes ont déjà été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur les attentats. Quatre personnes ont été arrêtées depuis le début de l'enquête. Cinq ont été abattues à Cambrils.

18h49 - Le quotidien espagnol El Pais annonce que le conducteur qui a foncé dans la foule sur la Rambla de Barcelone ferait partie des cinq individus abattus à Cambrils.

18h42 - Les hommages commencent à fleurir à Barcelone et dans toute l'Espagne. En France, les drapeaux seront en berne ce samedi 19 août sur tous les édifices publics et une messe sera par célébrée à Notre-Dame de Paris dimanche, en hommage aux victimes. Avant cela, dès ce soir, la Tour Eiffel s'éteindra à 00h45.

18h30 - Au micro de RTL, la maire de Paris Anne Hidalgo, native d'Espagne, dit éprouver "beaucoup de tristesse" après les attaques qui ont frappé la Catalogne. "J'ai pensé aux heures qui suivent, à ces moments qui sont terribles", a réagi l'édile qui s'est par ailleurs entretenue avec son homologue barcelonaise, Ada Colau. Anne Hidalgo a souligné "la nécessité de mettre en place une aide psychologique pour toutes les personnes qui ont été impactées" au micro de RTL. À Barcelone ce vendredi 18 août, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé à ce propos qu'une cellule d'aide psychologique francophone a été mise en place à Barcelone.

18h27 - Le flou persiste autour des premiers éléments de l'enquête. Plusieurs suspects restent activement recherchés, mais la police catalane a annoncé que le conducteur de la camionnette qui a tué 13 personnes sur La Rambla barcelonaise pourrait faire partie des terroristes présumés tués lors de l'attaque de Cambrils.

18h12 - Un événement survenu la veille des attaques attire l'attention des enquêteurs catalans. Mercredi 16 août, veille des attaques, une explosion a fait un mort à Alcanar, à quelque 220 kilomètres de Barcelone. Selon les autorités, elle serait liée aux attaques de Barcelone et Cambrils. La police catalane estime que ladite explosion a pris de court les fomentateurs de l'attentat et aurait pu accélérer leur passage à l'acte.

18h03 - Selon un bilan provisoire, 14 personnes ont perdu la vie dans la double attaque terroriste qui a touché Barcelone et Cambrils les 17 et 18 août. Aucun Français n'est décédé mais 28 ont été blessés. 18 d'entre eux restent hospitalisés, dont 8 dans un état grave. 4 enfants font partie de ces Français blessés dans un état grave.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en Catalogne Terrorisme Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789756894
Attentats en Catalogne : un véhicule signalé à la France, les suspects identifiés
Attentats en Catalogne : un véhicule signalé à la France, les suspects identifiés
MINUTE PAR MINUTE - Jeudi 17 août, en quelques heures, deux attaques ont frappé Barcelone et, à 120 kilomètres au sud de la capitale catalane, la station balnéaire de Cambrils. Selon un bilan provisoire, 14 personnes ont péri et une centaine ont été blessées, dont 28 Français.
https://www.rtl.fr/actu/international/en-direct-attentats-en-catalogne-l-enquete-se-poursuit-de-multiples-hommages-en-espagne-7789756894
2017-08-18 18:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NqpNkn6QO-6dehsu1B9DOw/330v220-2/online/image/2017/0818/7789759700_des-officiers-de-police-francais-controlent-la-frontiere-franco-espagnole-vendredi-18-aout-2017-apres-les-deux-attaques-qui-ont-frappe-la-catalogne-la-veille.jpg