1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentats à Bruxelles : six individus liés aux attentats arrêtés
9 min de lecture

Attentats à Bruxelles : six individus liés aux attentats arrêtés

Deux jours après les explosions à l'aéroport de Zaventem et dans la station du métro de Maelbeek, l'enquête continue. Un deuxième suspect est activement recherché.

Un attentat a été perpétré à la station de métro de Maelbeek, mardi 22 mars
Un attentat a été perpétré à la station de métro de Maelbeek, mardi 22 mars
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Claire Gaveau & La rédaction de RTL & Aymeric Parthonnaud

Bruxelles essaie de faire son deuil après les attentats terroristes qui ont frappé l'aéroport de Zaventem et dans la station du métro de Maelbeek, mardi 22 mars. Une minute de silence sera respectée ce jeudi 24 mars, à 14h30, en mémoire aux 31 morts qui ont péri dans ces explosions, d'après les derniers bilans de l'enquête qui se poursuit.
Mercredi, les policiers ont identifié le deuxième kamikaze de l'aéroport : Najim Laachraoui. Son ADN avait été retrouvé dans plusieurs habitations utilisées par les jihadistes et était l'artificier présumé des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Son rôle aux côtés des frères El Bakraoui est dorénavant avéré dans ces attentats à Bruxelles. Pourtant de nombreuses zones d'ombre demeurent alors qu'un deuxième suspect est activement recherché.

>> Où en est l'enquête des attentats à Bruxelles ?
>> Récit glaçant d'une journée de chaos et d'horreur

Les informations, minute par minute, de cette journée du 24 mars 2016

22h37 - Six individus en lien avec les attentats ont été arrêtés, jeudi soir à Bruxelles, d'après le parquet fédéral belge.

19h30 - L'évaluation de la menace terroriste en Belgique abaissée d'un cran au niveau 3, annonce le ministère de l'Intérieur belge.

19h09 - Le Belge Ibrahim El Bakraoui, a été expulsé vers les Pays-Bas par la Turquie en juillet, a confirmé le ministère néerlandais de la Justice. "Les autorités turques ont exigé qu'Ibrahim El Bakraoui quitte le territoire et ont donc organisé un vol depuis Istanbul vers Amsterdam le 14 juillet 2015", a indiqué le ministre Ard van der Steur.

16h48 - Les vols en provenance  et en direction de l'aéroport de Bruxelles seront suspendus jusqu'au dimanche 27 mars inclus.

À lire aussi

15h45 - Le premier ministre belge Charles Michel a refusé les démissions des deux ministres de l'Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens. Ces démissions sont les conséquences d'erreurs rapportées par le président turc Erdogan selon laquelle Ibrahim El Bakraoui avait été arrêté en juin 2015 en Turquie puis expulsé vers la Belgique, où il aurait été remis en liberté. "Il y a eu deux sortes d’erreur, a expliqué Jan Jambon à nos confrères du Soir. Au niveau de la justice et au niveau de l’officier de liaison en Turquie, ce qui implique donc les départements de l’intérieur et de la justice. (...) Mais maintenant, nous continuons notre travail".

15h12 - La minute de silence a été respectée dans toute la Belgique en hommage aux 31 victimes et 300 blessés lors des attentats. 

De nombreux Belges réunis place de la Bourse à Bruxelles, le 24 mars 2016
De nombreux Belges réunis place de la Bourse à Bruxelles, le 24 mars 2016
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP

14h58 - Trois jours après les attentats, l'enquête avance en Belgique. Les enquêteurs ont identifié les trois kamikazes de l'aéroport de Zaventem et celui du métro. Deux suspects sont toujours en fuite, selon les dernières informations. 

La rédaction vous recommande

14h30 - Une minute de silence a été respectée au Parlement. Symbole d'unité pour la Belgique, le roi Philippe et la reine Mathilde, ainsi que les représentants des gouvernements et parlements étaient réunis pour rendre hommage aux victimes.

Un hommage s'est tenu au Parlement avec Charles Michel et Jean-Claude Juncker notamment
Un hommage s'est tenu au Parlement avec Charles Michel et Jean-Claude Juncker notamment
Un hommage s'est tenu au Parlement avec Charles Michel et Jean-Claude Juncker notamment
Le roi et la reine de Belgique au Parlement le 24 mars 2016
Un hommage s'est tenu au Parlement avec Charles Michel et Jean-Claude Juncker notamment
Le roi et la reine de Belgique au Parlement le 24 mars 2016
1/1

14h25 - Koen Geens, ministre belge de la Justice, a également présenté sa démission au Premier ministre Charles Michel après celle de Jan Jambon. Ces derniers ont présenté leur démission en raison "d'erreurs" dans le suivi des attentats. 

14h18 -
Il n'a guère fait parler de lui, pourtant Christian Delhasse a eu un comportement exemplaire. Le conducteur du métro attaqué à Maelbeek a témoigné à la RTBF. Un témoignage puissant alors que le salarié de la Stib est encore sous le choc psychologiquement. "Je n'ai rien eu, aucune blessure. J'ai immédiatement respecté les procédures en vigueur, c'est tout ce que je peux vous dire", détaille-t-il au média belge. Avant d'affirmer : "Voir des corps au sol, ça marque". Malgré ce traumatisme, Christian Delhasse a décidé de reprendre le travail dès le lendemain de ces attentats qui ont tué au moins 31 personnes à Bruxelles. 

La rédaction vous recommande

14h05 -  Le ministre belge de l'Intérieur, Jan Jambon, a présenté sa démission du gouvernement après les déclarations des autorités turques qui affirment avoir expulsé Ibrahum El Bakraoui de Turquie à deux reprises en 2015. Ce dernier a été identifié comme l'un des deux kamikazes de l'aéroport de Zaventem. Cette démission a été refusée par le Premier ministre Charles Michel.

14h00 -
Le Parlement belge rend hommage aux victimes des attentats. "Les images apocalyptiques resteront à jamais gravées comme à Paris, Bamako, Ankara, au musée juif de Bruxelles... La violence aveugle a frappé. Je veux et nous voulons saluer la dignité du peuple belge qui fait face à cette tragédie avec dignité et courage", a déclaré Charles Michel le premier ministre belge.

13h45 - "L'humour belge est indestructible". Plusieurs youtubeurs se sont démarqués après les attentats perpétrés à Bruxelles. C'est le cas de GuiHome qui a partagé ce jeudi une nouvelle vidéo évoquant ces attaques terroristes.

12h58 - Ces attentats à Bruxelles ont fait renaître le débat sur la prison à perpétuité. Les terroristes doivent-ils être condamné à une "perpétuité effective" ? C'est ce que propose Nathalie Koscuisko-Morizet. Alba Ventura, éditorialiste à RTL, estime que le débat "ne fait que commencer". 

La rédaction vous recommande

12h50 - Une nouvelle minute de silence va avoir lieu ce jeudi. "Le gouvernement fédéral a décidé, en concertation avec le parlement fédéral, d'organiser une minute de silence nationale, en mémoire des victimes de ce tragique attentat". Un nouvel hommage qui aura lieu à 14h30.

12h35 -
Le drapeau belge a été installé sur le perron de l'Élysée à côté du drapeau français et du drapeau de l'Union européenne. 

12h05 - Onze Français ont été blessés dans les attentats perpétrés à Bruxelles, a annoncé le Quai d'Orsay à BFMTV ce jeudi. Quatre sont grièvement blessés. Le précédent bilan faisait état de dix Français touchés parmi les 300 blessés de ces attaques terroristes. 

11h50 - L'identification des victimes continue. Deux jours après les attentats à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, seule quatre victimes ont pu être identifiées par les enquêteurs. Une situation intenable pour certaines familles, toujours sans nouvelle de certains proches. Sur les réseaux sociaux de nombreux avis de recherche ont été lancés. 

11h24 - Un deuxième suspect est bel et bien en fuite. Des sources policières confirment l'information du Monde et de la RTBF, selon laquelle un second suspect, en lien avec l'attentat commis dans la station de métro Maelbeek, est recherché.

La rédaction vous recommande

11h13 - Zineb El Rhazoui, journaliste à Charlie Hebdo, dénonce une "routine" face au terrorisme. Invitée de RTL, elle évoque une "prison ambulante". "Vivre dans une prison ambulante, alors que des types comme les Kouachi ou Salah Abdeslam sont identifiés mais circulent librement pour acheter des armes, louer des bagnoles ou encore se doter de ceintures d'explosifs, est une situation absurde", dénonce-t-elle.

10h59 - Le réalisateur Janssens Simeon a réalisé une vidéo du rassemblement sur la place de la Bourse à Bruxelles au lendemain du double attentat ayant frappé la capitale belge. Une vidéo remplie d'émotions diffusée sur la plateforme Vimeo.

Manneken Peace from Simeon Janssens on Vimeo.

10h38 - L'aéroport de Zaventem va rester fermer jusqu'à vendredi 25 mars, a annoncé Brussels Airports sur son compte Twitter. 

10h10 - Après avoir refusé son extradition, Salah Abdeslam veut rentrer en France. C'est ce qu'a annoncé son avocat, Sven Mary qui a précisé qu'il voulait rentrer "le plus vite possible". "C'est une question de semaine (...) Il n'y a plus de contestation", a indiqué ce jeudi 24 mars l'avocat du suspect des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis.

9h45 - Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, aurait été agressé.
C'est ce que révèle le journal Le Soir. Surnommé "l'avocat des crapules", il aurait reçu de nombreux messages de menace depuis qu'il a pris la défense du terroriste présumé et aurait été agressé l'obligeant à fermer son cabinet par mesure de sécurité. 

La rédaction vous recommande

09h25 - Le lien entre les terroristes de Bruxelles et les attentats du 13 novembre semble se préciser jour après jour. Les trois kamikazes identifiés, les frères El Bakraoui et Najim Laachraoui, avaient tous en lien avec Salah Abdeslam, arrêté vendredi 18 mars pour son implication dans les attentats de Paris. 

La rédaction vous recommande

09h15 - Deux étudiantes martiniquaises ont été blessées dans les attentats à Bruxelles. Le préfet de la Martinique a affirmé que deux étudiantes de l'île font partie des 300 personnes blessées, rapporte Outre-mer 1ère. "L'une des jeunes filles est toujours hospitalisée. Le préfet de la Martinique tient à assurer de tout son soutien les familles qui sont touchées directement ou indirectement par ces actes lâches et odieux", peut-on lire dans un communiqué. 

9h00 - RTL a pu rencontrer le père de Najim Laachraoui à Bruxelles. Un père aujourd'hui "consterné" par le geste de son fils qui s'est fait exploser à l'aéroport de Zaventem après avoir été l'artificier présumé des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. 

La rédaction vous recommande

8h30 - "On n'arrête pas d'enchaîner des minutes de silence et, trois jours après, on retourne dans nos petites polémiques qui n'ont aucun intérêt. Si le gouvernement et les membres du Parlement ne se mettent pas au travail pour lutter contre les ghettos (...) on va vers des demains très difficiles", a déclaré Malejk Boutih au micro de RTL. 

La rédaction vous recommande

08h05 - Selon le quotidien flamand Het Nieuwsblad, Salah Abdeslam a été placé dans une cellule proche de celle de Mehdi Nemmouche dans le quartier de haute sécurité de la prison de Bruges. Si Salah Abdeslam ne dispose pas de télévision, ce dernier a été informé du déroulement des attentats à Bruxelles par Mehdi Nemmouche, auteur présumé de la tuerie au musée juif de Bruxelles en 2014.

7h54 - "La politique n'est pas un mensonge mais c'est une fausse politique. On doit retourner sur le terrain et arrêter les envolées lyriques", critique Malek Boutih qui décrit le terrorisme comme "une alternative politique" aux yeux des terroristes.

7h51 - "Le président de la République est garant de la sécurité. Le job est bien fait sur le terrain militaire et sécuritaire mais le bilan est médiocre sur le terrain politique", regrette Malek Boutih qui réclame "une ceinture de sécurité républicaine".

7h48 - "L’intérêt de la nation doit être supérieur à tous le reste. L'état républicain doit reprendre les commandes", clame Malek Boutih. 

7h40 - Malek Boutih répondra aux questions d'Olivier Mazerolle dès 7h50. Une interview en direct sur RTL et RTL.fr

7h20 - 
Alphonsine était présente dans la rame de métro qui a explosé. Au micro de RTL, elle évoque "l'inimaginable". "C'est le deuxième wagon qui a sauté. Quand ça a explosé, cela semblait très proche. Il y a eu une boule de feu, c'était très effrayant, on s'imaginait mourir brûlé, calciné. Ça s'est arrêté, on s'est levé et là, il y a eu une deuxième explosion mais on a encore survécu".

La rédaction vous recommande

7h00 - Si deux suspects sont toujours en fuite, les trois kamikazes ont été formellement identifiés par les enquêteurs belges au lendemain des attaques terroristes à Bruxelles. Découvrez notre infographie pour tout comprendre de ces attentats

La rédaction vous recommande

6h30 - Selon les informations du Monde, un deuxième suspect serait activement recherché par les enquêteurs. Outre l'homme qui accompagnait Ibrahim Bakraoui et Najim Laabraoui à l'aéroport, un second suspect a été aperçu sur les vidéosurveillances du métro au côté de Khalid Bakraoui avant que ce dernier ne se fasse exploser dans la station de Maelbeek. 

La rédaction vous recommande

6h00 - Des dizaines de Belges et de Québécois se sont rassemblés à Québec comme à Montréal pour rendre hommage aux victimes des attentats. Comme dans la capitale belge, ils ont allumé des bougies, déposé des bouquets de fleurs et écrit des messages de paix à la craie. "Nous sommes là en soutien à nos compatriotes frappés" par les attentats, "aux victimes et à leur famille", a expliqué Benoit Rutten, délégué Wallonie-Bruxelles à Québec, à l'initiative du rassemblement. A Montréal, une veillée s'est tenue devant le consulat général de Belgique où un grand drapeau belge avait été déployé sur le sol.

5h30 - Le gouvernement belge, en concertation avec le Parlement fédéral, a décidé d'organiser une minute de silence nationale jeudi 24 mars à 14h30.

La rédaction vous recommande

 Le cabinet Jambon a confirmé à l'agence Belga que le ministre de l'Intérieur a proposé de démissionner

13h38 : Après les dernières déclarations des autorités turques qui affirment avoir expulsé Ibrahim El Bakraoui de Turquie à deux reprises l'an dernier, le ministre de l'Intérieur belge, Jan Jambon, a proposé sa démission qui a été refusée par le Premier ministre, rapportent les médias belges.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/