1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Emails d'Hillary Clinton : après une enquête, le FBI ne recommande "aucune poursuite"
2 min de lecture

Emails d'Hillary Clinton : après une enquête, le FBI ne recommande "aucune poursuite"

Moins de deux ans après le scandale des emails de la candidate républicaine, l'agence fédérale de sécurité a rendu ses conclusions.

Emails d'Hillary Clinton : après une enquête, le FBI ne recommande "aucune poursuite"
Emails d'Hillary Clinton : après une enquête, le FBI ne recommande "aucune poursuite"
Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Maxime Magnier & AFP

En mars 2015, le grand public prend connaissance de l'affaire dans laquelle est embourbée Hillary Clinton : l'ancienne secrétaire d'État, alors encore en poste, a utilisé sa boite mail privée pour émettre des messages top secret, et ce pendant quatre ans. Ce mardi 5 juillet, le FBI a rendu les conclusions de son enquête, et elles sont largement clémentes à l'égard de l'ex-première dame.

D'une part, le service de renseignement intérieur recommande de ne pas poursuivre Hillary Clinton pour ces faits. Le directeur de l'agence, James Comey, rapporte notamment "qu'aucune poursuite ne s'impose dans cette affaire", même si les procureurs sont ensuite théoriquement libres de suivre ou pas cet avis.

James Comey rapporte aussi qu'Hillary Clinton et "ses collaborateurs" ont fait preuve d'une "négligence extrême" et que "toute personne sensée occupant la fonction de Mme Clinton (...) aurait dû savoir" qu'un serveur non protégé ne pouvait accueillir des informations classées secret défense. Les informations contenues dans les emails, elles, étaient "classées secrètes par la communauté américaine du renseignement au moment où elles étaient échangées". Le FBI juge même "particulièrement préoccupant" que ces éléments aient été "hébergés sur des serveurs personnels non classés secrets".

Une enquête de longue haleine

Sur les 110 mails - sur un total de 30.000 - qui "contenaient des informations classées" secrètes à l'époque, l'agence de sécurité a conclu qu'il "est possible que des personnes mal intentionnées aient eu accès au compte personnel de messagerie de la secrétaire Clinton". Plus grave encore, le FBI estime "que des personnes mal intentionnées ont eu accès à des comptes privés d'emails de personnes avec lesquelles la secrétaire Clinton était en contact régulier depuis son compte personnel".

À lire aussi

Finalement, dans sa déclaration, le directeur du Bureau affirme que le dossier résultant de l'"énorme travail" réalisé "au cours de l'année écoulée" sera remis "au ministère de la Justice en vue d'une décision de poursuivre (ou non)" l'ancienne secrétaire d'État. Quoi qu'il en soit, Lorette Lynch, la ministre de la Justice américaine, a prévenu qu'elle suivrait les recommandations des enquêteurs.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.