1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Élections législatives en Turquie : le président Erdogan retrouve sa majorité
2 min de lecture

Élections législatives en Turquie : le président Erdogan retrouve sa majorité

Sur la base de la quasi-totalité des bulletins dépouillés, le parti islamo-conservateur AKP recueille 49,2% des voix lors des élections législatives anticipées

Le président turc Recep Tayyip Erdogan à la sortie des urnes lors des élections législatives en Turquie, le 1er novembre 2015.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan à la sortie des urnes lors des élections législatives en Turquie, le 1er novembre 2015.
Crédit : OZAN KOSE / AFP
Marine Cluet

Aucun sondage n'avait prévu un tel score : le président Recep Tayyip Erdogan serait assuré de retrouver ce dimanche soir 1er novembre de retrouver sa majorité absolue au Parlement, après l'avoir perdue en juin. Sur la base de la quasi-totalité des bulletins dépouillés, le Parti de la justice et du développement (AKP) a recueilli 49,2% des suffrages et raflé 316 des 550 sièges de députés, ont annoncé les chaînes NTV et CNN-Türk.

Au pouvoir depuis 13 ans, Erdogan pourra ainsi récupérer les pleins pouvoirs. Le 7 juin dernier, son parti était arrivé en tête avec 40,6% des suffrages, mais n'avait remporté que 258 sièges de députés. Le parti kurde HDP (Parti démocratique du peuple) avait fait son entrée au Parlement en rassemblement 12,5% des voix, soit 78 députés. Le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) et le Parti de l'action nationaliste (MHP, droite), avaient obtenu respectivement 25,2% et 16,5% des voix, soit 131 et 82 sièges. 

Le Premier ministre Ahmet Davutoglu avait néanmoins échoué à former une coalition. Les 54 millions d'électeurs turcs avaient alors été invités à revenir voter lors de ces élections législatives anticipées ce 1er novembre. 

Brefs incidents entre police et militants kurdes

De brefs affrontements ont opposé ce dimanche police et jeunes manifestants kurdes dans la ville de Diyarbakir, dans le sud-est du pays. Les incidents ont débuté près du siège du Parti démocratique des peuples dont les derniers résultats indiquaient qu'il pourrait obtenir un score national inférieur aux 10% requis pour être représenté au Parlement.

Plusieurs dizaines de jeunes ont improvisé une barricade de pneus enflammés et de nombreux coups de feu tirés en l'air par des manifestants. "Si le HDP reste sous les 10%, ce sera la guerre (...) ils nous ont volé nos voix". Selon les médias locaux, le parti pro-kurde resterait de justesse au Parlement en récoltant 10,4% des voix.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/