2 min de lecture Autriche

Élection présidentielle en Autriche : "Il y aura peut-être un chef d'état européen d'extrême droite", prévient Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - Ce serait une première en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

micro generique La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Élection présidentielle en Autriche : "Il y aura peut-être un chef d'état européen d'extrême droite", prévient Alain Duhamel Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Alain Duhamel | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

L'Autriche élit dimanche sont président au suffrage universel direct et c'est le candidat de l'extrême droite qui est très largement en tête. "À première vue, ça a l'air paradoxal pour un pays qui est à la fois pacifique, prospère, pratiquement sans chômage...", commente Alain Duhamel.

En réalité, la situation de l'Autriche est le résultat complexe d'une série de causes qui s'additionnent. Le mode de scrutin proportionnel a d'abord obligé les grands partis à former une coalition dans laquelle ils se sont perdus, "ce qui fait que nous avons un deuxième tour entre l'extrême droite et les verts." L'autre raison importante, c'est la crise des migrants, "qui, en Autriche, a provoqué un véritable choc et même un traumatisme collectif." Et puis, historiquement, en Autriche, "contrairement à l’Allemagne, il n'y a jamais eu l'histoire de la seconde guerre mondiale regardée en face." Enfin, la Nation n'a toujours pas oublié son passé de grand empire devenu petit pays et "c'est la nostalgie qui l'emporte. Ils ont beau avoir la prospérité, ils ont le regret."

Quelles conséquences pour l'Union européenne

Si le candidat de l'extrême droite est élu, dimanche, "il y aura une crise instantanée", prévient Alain Duhamel. "Il y aura d'abord un choc, ensuite il y aura des controverses sur les valeurs européennes, mais il y aura aussi des problèmes immédiats", notamment pour la politique migratoire qui doit être votée à l'unanimité. Ce résultat renforcerait aussi les autres partis populistes ou nationalistes d'Europe. "Marine Le Pen va se précipiter à Vienne si l'extrême droite obtient la présidence de la République." Il ne manquerait plus que le Brexit soit voté pour ébranler toute l'Union européenne.

Sans en arriver là, l'Europe va forcément devoir se réformer car il va y avoir "une Europe à deux vitesses". "Il va falloir que la zone euro se renforce (...) et il va falloir que le couple franco-allemand, beaucoup trop absent en ce moment, réapparaisse pour donner le ton et faire des propositions."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Autriche Europe Extrême droite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants