1 min de lecture Crise en Egypte

Egypte : trois femmes tuées dans des affrontements

Trois femmes ont trouvé la mort lors de nouveaux affrontements en Egypte, ce jeudi 19 juillet.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Trois personnes ont été tuées et sept blessées par des tirs de chevrotine et à l'arme blanche durant des affrontements entre partisans et opposants à l'ex-président Morsi", a déclaré Adel Saïd, un responsable de l'hôpital de Mansura. Il a par ailleurs donné les noms des personnes tuées, trois femmes.

Un autre responsable de l'hôpital de Mansura, Abdel Wahab Suleiman, a confirmé le bilan, disant que trois femmes avaient été tuées par balles et dix personnes blessées, l'une d'elles se trouvant dans un état critique.

Des loyalistes attaqués

Un manifestant pro-Morsi blessé dans les affrontements a raconté que des milliers de loyalistes étaient en train de sillonner les rues étroites de la ville quand des "voyous" les ont attaqué avec des armes, des couteaux et des pierres.

La situation est particulièrement tendue en Egypte plus de deux semaines après que l'armée a destitué le premier président élu d'Egypte à la suite de manifestations de masse demandant son départ.

À lire aussi
Le Caire, la capitale égyptienne, n'est pas épargnée par les attentats (illustration) Le Caire
Égypte : un policier tué par balle devant l'ambassade du Niger au Caire

Des dizaines de milliers de partisans de Mohamed Morsi se sont rassemblés vendredi en Egypte pour réclamer le retour du président islamiste déchu, après une mise en garde de l'armée affirmant qu'elle était prête à intervenir en cas de violences.

Un moment décisif pour l'Egypte

Des cortèges partis de dix-huit mosquées du Caire à l'appel des Frères musulmans ont convergé dans l'après-midi vers deux sites que les islamistes occupent depuis près de trois semaines : la mosquée Rabaa al-Adawiya dans un faubourg de la capitale, et les abords de l'Université du Caire, plus proche du centre-ville.

Le président par intérim Adly Mansour, désigné par l'armée, a prévenu jeudi qu'il mènerait "la bataille pour la sécurité jusqu'au bout" face à la volonté des islamistes de continuer à mobiliser dans la rue. Les violences ont fait plus de cent morts depuis le renversement de Morsi .

"Nous sommes à un moment décisif de l'histoire de l'Egypte", a ajouté M. Mansour, accusant "certains" de vouloir "entraîner dans l'inconnu" le pays le plus peuplé du monde arabe avec 84 millions d'habitants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crise en Egypte Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants