1 min de lecture Egypte

Egypte : les frères musulmans refusent d'entrer au gouvernement

Les partisans de Mohamed Morsi ont expliqué, mercredi, qu'ils rejetteraient toute proposition gouvernementale émanant de "ce coup" militaire.

Mohamed Morsi et les principaux représentants des Frères musulmans au Caïre, le 9 février.
Mohamed Morsi et les principaux représentants des Frères musulmans au Caïre, le 9 février. Crédit : AFP / MARCO LONGARI
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les Frères musulmans, dont est issu le président égyptien déchu Mohamed Morsi, ne "pactisent pas avec des putschistes" et rejettent l'offre d'entrer au nouveau gouvernement, a indiqué mercredi 10 juillet un porte-parole du mouvement islamiste. "Nous ne pactisons pas avec des putschistes. Nous rejetons tout ce qui émane de ce coup" militaire, a déclaré Tareq al-Morsi, au sujet de l'offre formulée quelques heures plus tôt par le nouveau Premier ministre.

Le plan de transition égyptien, prévoyant des pouvoirs étendus pour le nouveau président par intérim et un calendrier pour de nouvelles élections présidentielles, a également été rejeté par les partisans du président évincé Mohamed Morsi tout autant que par l'opposition laïque.

Dans la nuit, les attaques de militants armés contre une base de la police et deux points de contrôle ont fait deux morts dans plusieurs endroits de la péninsule du Sinaï. Ces violences sont survenues le jour même où les Frères musulmans enterraient les dizaines de manifestants tués lundi au cours d'un rassemblement en faveur du président Morsi au Caire, après un appel au "soulèvement".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Egypte Frères musulmans Crise en Egypte
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants