1 min de lecture Egypte

Égypte : "L'hélicoptère tire sur les manifestants pacifiques" selon les Frères musulmans

TÉMOIGNAGE - Tarek el-Morsi, le porte-parole des Frères musulmans, la confrérie islamiste dont est issu Mohamed Morsi, dénonce les tirs des policiers et de l'armée sur des manifestants qu'il qualifie de "pacifiques".

Un manifestants blessé, près de la place Al-Nahda au Caire, le 14 août 2013.
Un manifestants blessé, près de la place Al-Nahda au Caire, le 14 août 2013. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les violences entre partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi et forces de l'ordre ont fait au moins 70 morts vendredi en Egypte, avec des quartiers entiers transformés en champs de bataille. Dans le centre de la capitale, des témoins ont rapporté avoir vu un homme sauter d'un pont pour éviter les balles alors que les chars se dirigeaient vers les manifestants. Les télévisions égyptiennes, quant à elles, ont montré des hommes tirer au fusil d'assaut Kalachnikov depuis un pont du Caire. Il était impossible de savoir s'il s'agissait de manifestants ou de policiers en civil.

Une situation confuse sur le terrain

Pour Tarek el-Morsi, le porte-parole des Frères musulmans, cela ne fait aucun doute : "L'hélicoptère et l'avion tirent directement sur les manifestants. Il y a les policiers partout, une autre armée, des malfaiteurs ou peut-être des policiers en civil qui tirent avec des balles réelles." Une situation qu'il juge intolérable alors que "les manifestants sont là pacifiquement."

>
Egypte : "L'hélicoptère et l'avion tirent directement sur les manifestants pacifiques" selon Tarek el-Morsi Crédit Média : Pierre Julien | Durée : | Date :

Un témoignage accablant pour la police et l'armée mais, sur le terrain, la situation paraît beaucoup plus confuse. Selon notre correspondante au Caire, Dora Abdelrazik, il y aurait également des hommes armés parmi les Frères musulmans. Dans certains quartiers on assisterait à de véritables batailles de rues. Les membres de la confrérie armés de pistolets, de Kalachnikov et parfois d'armes blanches tireraient à tout va contre des habitants et n'hésiteraient pas à attaquer des magasins, des postes de police et des églises.

>
Les Frères musulmans armés de pistolets, de Kalachnikov et parfois même d'armes blanche tireraient contre des habitants Crédit Média : Dora Abdelrazik | Durée : | Date :

Jeudi, le pouvoir mis en place par l'armée quand elle a destitué le président Morsi le 3 juillet dernier, avait autorisé les forces de l'ordre à ouvrir le feu sur les manifestants qui se montreraient hostiles, un fait sans précédent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Egypte Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants