2 min de lecture Egypte

Égypte : "L'armée sera le faiseur de roi, mais ne ne sera pas le roi", assure un spécialiste

INVITÉ RTL - Pour Antoine Basbous, directeur de l'Observatoire des pays arabes, une dictature militaire n'est pas à craindre en Égypte, après la destitution de Mohamed Morsi.

La destitution de Mohamed Morsi et les mouvements qui secouent l'Egypte inquiètent le reste du monde.
La destitution de Mohamed Morsi et les mouvements qui secouent l'Egypte inquiètent le reste du monde. Crédit : GIANLUIGI GUERCIA / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

L'armée égyptienne a renversé mercredi soir le président islamiste Mohamed Morsi, le remplaçant par le président du conseil constitutionnel jusqu'à la tenue d'une élection présidentielle anticipée. La Constitution est en outre suspendue et un comité chargé d'examiner les propositions d'amendements constitutionnels sera formé.

De son côté, le président islamiste égyptien a dénoncé un "coup d’État complet", et a appelé les Égyptiens à "résister pacifiquement, comme il le fera lui-même". Antoine Basboud, directeur de l'Observatoire des pays arabes, s'oppose, pour sa part, à cette qualification.

Il n'y a plus d'électricité ou très peu, plus d'essence, plus de pain

Antoine Basboud,
Partager la citation

Au micro de RTL, il rappelle en effet que généralement, "un coup d’État se passe à 4 heures du matin, l'armée investit le ministère de l'Information avec un communiqué et tout le monde se réveille avec un changement." Or, dans le cas de cette destitution, "nous avons assisté à une volonté conjuguée du peuple et de l'armée", analyse-t-il.

À lire aussi
Des avions de la British Airways le 10 janvier 2017. Egypte
British Airways suspend ses vols vers le Caire pour des raisons de sécurité

Pour lui, les deux acteurs du changement sont donc "d'abord le peuple, qui s'est massé dans les rues pour réclamer le départ de Mohamed Morsi - entre 14 et 17 millions de personnes ont manifesté - mais aussi l'armée, qui a donné le coup de pouce pour effectuer ce changement."

Mohamed Morsi a échoué et la meilleur preuve de cet échec réside dans le bilan des finances du pays. "Il ne reste plus, dans les caisses de l’État égyptien, que pour deux mois d'importation. Le pays est vraiment à vide, il n' y a plus d’électricité ou très peu, plus d'essence, plus de pain... donc l'armée et le peuple ont ressenti le problème et ont remercié Morsi très vite", explique le spécialiste du monde arabe et de l'islam.

L'armée dirigera de l'arrière

Sur le fait de savoir si une dictature militaire est à craindre, au moment même où Barack Obama pose la question, Antoine Basboud se veut rassurant, et explique que l'armée désire diriger de l'arrière en mettant des civils en première position. "L'armée sera le faiseur de roi, mais ne sera pas le roi intronisé, ou le pharaon", prédit-il.

Si elle revient en force, c'est, selon lui, pour cautionner une volonté populaire massive car Morsi à déçu, avec son sectarisme, et "par le fait qu'il a voulu instauré un Etat Frères Musulmans."

>
Antoine Basbous : "L'armée sera encore le faiseur de roi en Egypte" Crédit Média : Laurent Bazin | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Egypte Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762851320
Égypte : "L'armée sera le faiseur de roi, mais ne ne sera pas le roi", assure un spécialiste
Égypte : "L'armée sera le faiseur de roi, mais ne ne sera pas le roi", assure un spécialiste
INVITÉ RTL - Pour Antoine Basbous, directeur de l'Observatoire des pays arabes, une dictature militaire n'est pas à craindre en Égypte, après la destitution de Mohamed Morsi.
https://www.rtl.fr/actu/international/egypte-l-armee-sera-le-faiseur-de-roi-mais-ne-ne-sera-pas-le-roi-7762851320
2013-07-04 10:49:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GaFZk732G3JN1x8Ff8CgRw/330v220-2/online/image/2013/0704/7762847807_la-destitution-de-mohamed-morsi-et-les-mouvements-qui-secouent-l-egypte-inquietent-le-reste-du-monde.jpg