1 min de lecture Laurent Fabius

Egypte : Fabius demande au président Morsi d'écouter son peuple

La présidence de Mohamed Morsi ne tient plus qu'à un fil. Alors que les manifestations enflamment le pays, Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, a demandé au président égyptien de prendre en compte l'opinion publique.

Les militants opposés au mouvement de révolte sont appelés à se rassembler "pacifiquement" ce vendredi
Les militants opposés au mouvement de révolte sont appelés à se rassembler "pacifiquement" ce vendredi Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

C'est un anniversaire que Mohamed Morsi n'oubliera sans doute pas. Un an après sa prise de pouvoir, le président égyptien doit faire face à une opposition de plus en plus puissante. Le président islamiste a d'ailleurs rencontré mardi le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, pour parler de la crise politique qui secoue le pays.
Cet entretien survient à 24 heures de l'expiration d'un ultimatum de l'armée, rejeté par Morsi, enjoignant le président à "satisfaire les revendications du peuple" après des manifestations massives pour réclamer son départ. L'armée égyptienne, elle, a déclaré lundi que si aucun accord n'était trouvé d'ici à mercredi, elle imposerait une "feuille de route" pour sortir de la crise. L'institution militaire a par la suite assuré qu'elle ne préparait pas un "coup".

Il faut que le gouvernement égyptien écoute le peuple

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères
Partager la citation

De son côté, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a appelé Mohamed Mohamed Morsi "à écouter" son peuple, jugeant "très inquiétant" ce qui se passe en Egypte. "Quand il y a une telle masse de problèmes et une telle masse de population qui exprime plus qu'un malaise, un refus, une angoisse, il faut que le gouvernement égyptien écoute le peuple. (...) Il faut que le président Morsi entende ce qui se passe", a-t-il expliqué sur la chaîne i-Télé.
"La France demande qu'il y ait un dialogue. On ne peut pas réagir autrement", a-t-il poursuivi, observant qu'une grande partie de la population égyptienne est descendue dans la rue et que plusieurs ministres ont démissionné. "La situation économique s'est terriblement dégradée, c'est cela d'abord qui explique les 15 millions de personnes (dans la rue), les Égyptiens, beaucoup d'entre eux, n'acceptent pas".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laurent Fabius Crise en Egypte Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants