1 min de lecture Ban Ki-Moon

Egypte : Ban Ki-moon condamne les violences

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a condamné à son tour les violences en Egypte.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les violences en Egypte sont condamnées de part et d'autre. Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a appelé samedi 17 août à la fin des manifestations violentes en Egypte et dénoncé "un usage excessif de la force" de la part des autorités. Il a condamné également les attaques contre les lieux de culte, comme le ministre des Affaires étrangères britannique, William Hague.

Condamnation des attaques contre les bâtiments publics

"Il condamne fortement les attaques contre les églises, les hôpitaux et d'autres bâtiments publics, qu'il trouve inacceptables", a déclaré le porte-parole de Ban dans un communiqué.

"Quels que soient les griefs, il n'existe aucune justification pour la destruction d'infrastructures et de bâtiments aussi importants pour l'avenir de l'Egypte", ajoute le communiqué. La police a évacué les manifestants islamistes qui s'étaient retranchés dans une mosquée au Caire samedi après une nuit de siège marquée par des échanges de coups de feu, alors que le bilan des quatre derniers jours de violences dépassait 750 morts.

"Dangereuse période"

Les forces de sécurité ont évacué les partisans du président déchu Mohamed Morsi de la mosquée Al-Fath, cernée par une foule hostile aux islamistes qui tentait de les passer à tabac, en les traitant de "terroristes". Dans son communiqué, Ban déclare que "la plus haute priorité dans cette dangereuse période" doit être d'empêcher qu'il y ait d'autres victimes en Egypte.

À lire aussi
Un homme pleure en sortant des décombres après un bombardement en Syrie le 18 juillet 2016 dans la province d'Alep (illustration) Syrie
Syrie : l'ONU dénonce des "atrocités" à Alep, sur le point de tomber

"Il appelle les personnes qui sont dans la rue et les autorités à faire preuve d'un maximum de retenue et à engager immédiatement la désescalade de la violence", selon le texte. "Il lance aussi un appel aux autorités et aux dirigeants politiques pour qu'ils adoptent un plan crédible afin de maîtriser les violences et relancer le processus politique mis à mal par la violence", indique encore le communiqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ban Ki-Moon Egypte Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants