2 min de lecture Ebola

Ebola : un Américain infecté est arrivé aux Etats-Unis

Un médecin américain infecté par le virus Ebola est arrivé samedi aux Etats-Unis pour y être soigné.

Le Dr Kent Brantly au Liberia
Le Dr Kent Brantly au Liberia Crédit : AFP PHOTO/SAMARITAN'S PURSE/JONI BYKER/HANDOUT
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un des deux Américains infectés en Afrique par le virus Ebola est arrivé aux Etats-Unis samedi en fin de matinée à bord d'un avion sanitaire, selon des images de plusieurs chaînes de télévision.

L'appareil transportant le Dr Kent Brantly s'est posé sur la base aérienne de Dobbins, près d'Atlanta (Géorgie, sud-est) peu avant 11h50 (15h50 GMT) selon la chaîne locale WSB. Il a rapidement été emmené en ambulance vers l'hôpital qui doit l'accueillir.

Le second malade, Nancy Writebol, une aide soignante, sera transférée dans quelques jours. Plus tôt le président de cette association caritative, Bruce Johnson, avait dit sur CNN ne pas avoir de nouvelle évaluation de l'état de santé du Dr Brantly, 33 ans.

"Le dernier bilan de santé que j'ai remonte à vendredi. Son état était alors stationnaire mais restait très grave", a-t-il ajouté. Mais, a souligné M. Johnson, "il peut être transporté et a pu se lever, ce qui est encourageant".

Un état "stable mais grave"

À lire aussi
Un masque anti-coronavirus (illustration) santé
Coronavirus : comment disparaît une épidémie ?

Quant à Nancy Writebol, elle reste aussi "dans un état stable mais grave, mais est réactive et nous sommes contents de ses progrès", a ajouté Bruce Johnson, qui est en contact permanent avec le mari de la malade.

C'est la première fois que des personnes infectées par le virus Ebola se trouveront sur le sol américain mais les autorités américaines se sont dites confiantes de pouvoir protéger le public de tout risque de transmission de cet agent pathogène très virulent responsable d'une mortalité de 60 à 90%, qui se transmet seulement par contacts directs avec des fluides corporels de malades, comme le sang ou la sueur.

"Toutes les précautions sont prises pour transporter les patients en toute sécurité, pour leur fournir les soins vitaux lors d'un vol non commercial et pour les maintenir parfaitement en quarantaine à leur arrivée aux Etats-Unis", avait assuré vendredi la porte-parole du Département d'Etat Marie Harf, en annonçant le prochain rapatriement des deux malades.

L'hôpital dispose d'une unité spéciale de quarantaine

Le Dr Kent Brantly et Nancy Writebol ont contracté le virus Ebola au Liberia, un des trois pays avec la Sierra Leone et la Guinée qui font face à une épidémie d'une ampleur sans précédent, responsable de 729 morts sur les quelque 1.300 cas d'infection depuis mars.

Les deux patients seront acheminés à l'Hôpital Universitaire Emory, avait confirmé vendredi une porte-parole, Holly Korschun. Ce centre hospitalier possède "une unité spéciale pour mettre des malades en quarantaine" quand ils sont atteints de certaines maladies infectieuses dangereuses, a par ailleurs dit l'hôpital dans un communiqué, notant qu'il s'agissait de l'une des quatre unités de ce type existant aux Etats-Unis.

Un porte-parole du Pentagone avait ajouté que les deux malades arriveraient à bord d'un avion sanitaire civil qui se posera sur la base militaire de Dobbins, en Géorgie (sud-est).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ebola Afrique États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants