1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ebola : le médecin américain infecté va mieux
1 min de lecture

Ebola : le médecin américain infecté va mieux

Le médecin américain Kent Brantly infecté par le virus Ebola irait un peu mieux selon les médecins de l'hôpital où il se trouve aux Etats-Unis.

Le Dr Kent Brantly au Liberia
Le Dr Kent Brantly au Liberia
Crédit : AFP PHOTO/SAMARITAN'S PURSE/JONI BYKER/HANDOUT
La rédaction numérique de RTL & AFP

"C'est encourageant car son état de santé paraît s'améliorer (...) et nous espérons qu'il va continuer à aller mieux", a dit le Dr Tom Frieden, directeur des Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), interrogé sur la chaîne CBS sans vouloir se prononcer à ce stade sur le pronostic.

"Je ne peux pas prédire l'évolution de l'état de chaque personne malade mais nous suivons cela de très près", a-t-il ajouté.

Le Dr Kent Brantly, 33 ans, a été rapatrié samedi aux Etats-Unis après avoir travaillé au Liberia. Son état était encore jugé stable mais grave vendredi, il est sorti de l'ambulance en marchant samedi à son arrivée à l'hôpital de l'Université Emory, enveloppé dans une épaisse combinaison et aidé par une autre personne également protégée qui l'a guidé jusqu'à l'entrée du bâtiment.

"Heureux d'être aux Etats-Unis"

Amber Brantly, l'épouse du médecin malade, a dit dans un communiqué avoir pu s'entretenir avec son mari, qui s'est dit "heureux d'être aux Etats-Unis".

À lire aussi

Elle a aussi "remercié Dieu de lui avoir donné la force de marcher pour entrer à l'hôpital".

Outre le Dr Brantly, une de ses assistantes, l'américaine Nancy Writebol, a contracté le virus Ebola et doit être rapatriée aux Etats-Unis dans les prochains jours pour être traitée dans le même hôpital, l'un des quatre dans le pays spécialement équipé pour traiter en isolement ce type de malade.

Tous deux travaillent pour l'organisation caritative Samaritan's Purse au Liberia, un des trois pays avec la Sierra Leone et la Guinée qui font face à une épidémie d'une ampleur sans précédent d'Ebola, responsable de 729 morts sur les quelque 1.300 cas d'infection depuis mars.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/