1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ebola : la malade espagnole en "danger grave" de mort
1 min de lecture

Ebola : la malade espagnole en "danger grave" de mort

L'aide-soignante espagnole atteinte d'Ebola est en "danger grave" de mort, a alerté le président de la région de Madrid.

L'hôpital où se trouve la patiente espagnole atteinte d'Ebola, à Madrid
L'hôpital où se trouve la patiente espagnole atteinte d'Ebola, à Madrid
Crédit : CURTO DE LA TORRE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'aide-soignante espagnole infectée par le virus Ebola, la première contagion hors d'Afrique, est en danger grave de mort, a déclaré jeudi le président de la région de Madrid Ignacio Gonzalez.

"Nous voulons manifester notre soutien à la personne qui a été infectée par le virus Ebola, qui souffre en ces moments d'une très grave affection, et dont la vie est en grave danger", a-t-il déclaré devant l'assemblée régionale.

Ce responsable s'est ainsi exprimé en préambule d'un discours devant le Parlement régional et alors que plus tôt l'hôpital avait fait état d'une dégradation de l'état de santé de cette femme qui a fait partie de l'équipe ayant soigné deux religieux espagnols rapatriés d'Afrique, et atteints par le virus.

Le deuxième religieux était mort le 25 septembre. Le lendemain, l'aide-soignante a pris des vacances et pendant celles-ci, à partir du 29, a commencé à se sentir mal.

Six autres personnes hospitalisées

À lire aussi

Ce n'est que le 6 octobre qu'elle a finalement été hospitalisée, ses correspondants à l'hôpital de La Paz-Carlos III où elle travaillait lui ayant auparavant indiqué qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter si sa température ne dépassait pas 38,6°C.

Selon son frère aussi son état avait empiré. Il a déclaré à la presse qu'elle avait été "intubée", mais depuis l'hôpital, dans un communiqué, a démenti.

Six autres personnes étaient encore hospitalisées jeudi à Carlos III un établissement où deux étages, le sixième et le cinquième, ont été réservés pour traiter les cas d'Ebola et recevoir des cas suspects. Deux présentent des symptômes.

Une source hospitalière a déclaré que les malades se trouvant au quatrième étage allaient être transférés dans d'autres établissements, afin de l"adapter pour le personnel qui devrait s'occuper de malades d'Ebola.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/