1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : Donald Trump remplace Reince Priebus, son secrétaire général
2 min de lecture

États-Unis : Donald Trump remplace Reince Priebus, son secrétaire général

Le président américain attribue le poste-clé de secrétaire général à John Kelly, alors que la Maison Blanche rencontre de nombreuses difficultés.

Reince Priebus (Secrétaire général de la Maison Blanche), Président du parti républicain
Reince Priebus (Secrétaire général de la Maison Blanche), Président du parti républicain
Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Benjamin Pierret & AFP

Entre ses tentatives avortées d'abroger l'Obamacare et le texte voté par le Congrès pour imposer des sanctions à la Russie, Donald Trump a cherché vendredi 28 juillet à remettre de l'ordre à la Maison Blanche en remplaçant son secrétaire général Reince Priebus par le général John Kelly, jusqu'ici ministre de la Sécurité intérieure. Le secrétaire général de la Maison Blanche ("Chief of Staff") est un personnage central de la présidence américaine. Il est le collaborateur le plus proche du président et veille au bon fonctionnement de l'administration.  

"J'ai le plaisir de vous informer que je viens de nommer le général/ministre John Kelly comme secrétaire général de la Maison Blanche", a annoncé Donald Trump sur Twitter. "Je voudrais remercier Reince Priebus pour son service et son dévouement au pays. Nous avons accompli beaucoup ensemble et je suis fier de lui", a ajouté le président américain dans un autre tweet. Reince Priebus, 45 ans, est un cacique du parti républicain qui n'a jamais fait partie du cercle rapproché du milliardaire.

Un "fan de Trump"

"Un président a le droit de remettre les compteurs à zéro (...) et je pense que la Maison Blanche en a besoin", a dit Reince Priebus sur la chaîne CNN pour expliquer ce qu'il a présenté comme une démission en accord avec le président Trump. Il salue par ailleurs la "décision intelligente" du chef d'État américain et assure qu'il sera "toujours un fan de Trump".

Cette nouvelle secousse à la Maison Blanche intervient une semaine après la démission du porte-parole Sean Spicer, allié de Reince Priebus. Le départ de Reince Priebus a par ailleurs été précédé d'un extraordinaire déballage des querelles à la Maison Blanche depuis la nomination du nouveau directeur de la Communication Anthony Scaramucci, le 21 juillet. Ce dernier s'en est pris jeudi 27 juillet avec une extrême vulgarité à Reince Priebus, qualifié de "putain de schizophrène paranoïaque", dans une conversation avec un journaliste du New Yorker

Difficultés en pagaille

À lire aussi

À 67 ans, John Kelly prend ses nouvelles fonctions alors que la présidence américaine traverse de nombreuses épreuves, entre les "fuites" à la presse et l'affaire des liens avec la Russie : le Sénat a adopté jeudi, à la quasi unanimité, des sanctions contre la Russie pour la punir d'avoir interféré dans l'élection présidentielle américaine. Surtout, Donald Trump vient d'essuyer un échec humiliant sur la réforme de la santé lors d'un vote au Sénat dans la nuit de jeudi à vendredi. Il aura suffi de trois sénateurs du parti présidentiel pour torpiller des mois d'efforts et sept ans de promesses des républicains de mettre à bas la loi Obamacare.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/