1 min de lecture États-Unis

Donald Trump promet "le feu et la colère" à la Corée du Nord

Le régime de Pyongyang avait assuré que le durcissement des sanctions de l'ONU ne l'empêcherait pas de développer son arsenal nucléaire, menaçant les États-Unis

Donald Trump à Bedminster, dans le New Jersey, aux États-Unis, le 8 août 2017
Donald Trump à Bedminster, dans le New Jersey, aux États-Unis, le 8 août 2017 Crédit : NICHOLAS KAMM / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

"Le feu et la colère". Donald Trump ne s'embarrasse plus des usages diplomatiques sur la question nord-coréenne, face au menace du régime de Kim Jong-un. "La Corée du Nord ferait mieux de ne plus proférer de menaces envers les États-Unis", a lancé, mardi 8 août le président américain depuis son golf de Bedminster (New Jersey) où il passe des vacances. "Ils se heurteront au feu et à la colère que le monde n'a jamais vue jusqu'ici", a-t-il promis.

Le régime de Pyongyang a assuré lundi que le durcissement sensible des sanctions des Nations unies ne l'empêcherait pas de développer son arsenal nucléaire, menaçant les États-Unis de leur "faire payer le prix de leur crime (...) un millier de fois".

Sous l'impulsion de Washington, le Conseil de sécurité de l'ONU a imposé à la Corée du Nord des sanctions qui pourraient lui coûter un milliard de dollars de revenus annuels tout en restreignant des échanges économiques cruciaux avec la Chine, son principal allié et partenaire économique.

Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a exclu un retour rapide au dialogue avec le Nord, estimant que la nouvelle volée de sanctions démontrait que la planète avait perdu patience face à ses ambitions nucléaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Diplomatie Corée du Nord
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants