2 min de lecture États-Unis

Donald Trump critiqué pour son manque de compassion

Le président des États-Unis a rencontré des victimes blessées lors de la fusillade de Parkland en Floride. Certains ont vivement critiqué son manque de compassion.

Donald Trump le 21 février 2018
Donald Trump le 21 février 2018 Crédit : Mandel NGAN / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
Journaliste RTL

"Je n'ai jamais été aussi peu impressionnée de ma vie" en parlant à quelqu'un. Samatha Fuentes, rescapée de la fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de Floride (États-Unis) le 14 février dernier, a raconté au New York Times l'appel que le président Donald Trump lui a passé dans sa chambre d'hôpital.

Elle rapporte que le président américain a qualifié le tueur de "chiot malade". "Il a dit qu'il avait entendu que j'étais une grande fan de lui et puis a dit 'Je suis un grand fan de vous aussi".  "Il ne m'a pas fait me sentir mieux", a raconté Samantha Fuentes.

Andrew Pollack, dont la fille de 18 ans est décédée lors de la fusillade, a un avis très différent de sa rencontre avec Donald Trump. Il l'a fait venir à la Maison Blanche avec sa femme, ses enfants et le petit-ami de sa fille. "Il ne nous a montré que de l'amour", assure-t-il au New York Times. "Il a pris les photos de ma fille que nous avions amenées, et il a dit qu'il les regarderait tous les jours", raconte Andrew Pollack.

À lire aussi
Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki lundi 16 juillet pour un sommet exceptionnel diplomatie
Sommet avec Poutine : pourquoi les déclarations de Trump scandalisent l'Amérique

Manque de compassion

Donald Trump avait rencontré mercredi 21 février des témoins et victimes de fusillades scolaires, dont celles de Floride et de Sandy Hook. Les notes qu'ils tenaient dans sa main mentionnaient plusieurs points à aborder, dont l'un lui rappelait de dire "je vous entends", comme si le président américain avait besoin de notes pour se rappeler de montrer de la compassion. 

Un supposé manque de compassion qui rappelle son passage à Porto Rico après l'ouragan Irma, où il avait jeté des rouleaux de papier toilette tels des ballons de basket dans la foule venant chercher des provisions de survie.

Samuel Zeif, 18 ans et survivant de la fusillade de Floride, a également été reçu par Donald Trump à la Maison Blanche. "Il nous a peut-être entendu, mais il ne ressentira jamais ce qu'on ressent, parce que ses enfants sont protégés."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Fusillade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792397880
Donald Trump critiqué pour son manque de compassion
Donald Trump critiqué pour son manque de compassion
Le président des États-Unis a rencontré des victimes blessées lors de la fusillade de Parkland en Floride. Certains ont vivement critiqué son manque de compassion.
https://www.rtl.fr/actu/international/donald-trump-critique-pour-son-manque-de-compassion-7792397880
2018-02-23 17:50:03
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5INVDZCrrm3V4a7_tK9Oog/330v220-2/online/image/2018/0223/7792397899_donald-trump-rencontre-des-victimes-de-fusillades-scolaires-le-21-fevrier-2018.jpg