9 min de lecture Crash vol MH17

Crash avion Malaysia Airlines : les indices montrent que l'avion a été abattu par un missile, selon Barack Obama

Au lendemain du crash d'un avion reliant Amsterdam à Kuala Lumpur, une deuxième boîte noire a été retrouvée. Si certains passagers sont encore non-identifiés, la cause de l'accident s'éclaircie. Selon Obama, l'avion aurait bien été visé par un missile.

Un avion de la compagnie Malaysia Airlines s'est écrasé jeudi 17 juillet en Ukraine.
Un avion de la compagnie Malaysia Airlines s'est écrasé jeudi 17 juillet en Ukraine. Crédit : ADEK BERRY / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Un avion de la Malaysia Airlines s'est écrasé en Ukraine jeudi 17 juillet, causant la mort de 298 personnes. Vendredi matin sur RTLFrédéric Cuvillier n'était pas en mesure d'informer ni de confirmer si des Français étaient à bord. Retour sur le déroulé des événements. 

18h35 : Les images de la zone du crash sont désormais nombreuses. Elles offrent un paysage de désolation. 

Le Boeing 777 a été touché en plein vol, avant de s'écraser au sol dans une explosion
Le Boeing 777 a été touché en plein vol, avant de s'écraser au sol dans une explosion Crédit : ALEXANDER KHUDOTEPLY / AFP

18h30 : Selon le président américain, les séparatistes ukrainiens n'auraient pas pu obtenir du matériel aussi sophistiqué sans l'aide de la Russie. Obama appelle Poutine à jouer de son influence sur les séparatistes prorusses.

18h00 : Un Américain se trouvait dans l'avion, indique Barack Obama lors d'un point presse. Selon lui, les indices montrent que l'avion a été abattu par un missile tiré du territoire détenu par les séparatistes ukrainiens. Le FBI a offert son aide.

À lire aussi
Les débris du vol MH17 de Malaysia Airlines qui s'est écrasé en Ukraine, le 19 juillet 2014. crash vol MH17
Le missile qui abattu le vol MH17 provenait d'une unité militaire russe

Il demande un cessez-le-feu entre la Russie, l'Ukraine et les séparatistes, évoquant "une atroce tragédie".

17h30
: L'Ambassade d'Ukraine en France exprime ses condoléances les plus sincères et profondes aux familles des victimes. Un liturgie hommage aura lieu le 18 juillet de 17h45 à 20h à Paris dans la Cathédrale Saint-Vladimir-le-Grand, 186 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris.

17h15
: Selon un nouveau bilan du ministère belge des Affaire Étrangères, six Belges sont morts dans la destruction de l'avion. Le bilan s'élevait jusqu'à présent à cinq morts, mais, "malheureusement, une sixième victime est à déplorer", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders. 

17h05 : Le Quai d'Orsay a semé la confusion sur la présence de passagers français à bord du MH17. Laurent Fabius, ministre des affaires Étrangères, avait en effet annoncé la mort de quatre Français. 

En principe, la compagnie possède la liste exacte de ses passagers, sur tous ses vols. Malaysia Airlines a en effet communiqué un premier manifeste, provisoire seulement, où ne figurait pas de ressortissant français.

Le quiproquo tragique du Quai d'Orsay serait lié aux centaines de personnes qui ont appelé hier soir la cellule de crise du Quai d'Orsay, persuadées qu'un parent ou un ami avait embarqué à Amsterdam. Ce ne serait pas le cas.

16h40 : Un premier rapport du renseignement américain indique que l'avion malaisien MH17 a probablement été abattu par des séparatistes ukrainiens, a déclaré vendredi un responsable américain, tout en indiquant que Washington n'en avait pas la certitude.

16h15 : Le Conseil de sécurité demande un "enquête internationale complète, minutieuse et indépendante" sur l'avion malaisien qui s'est écrasé la veille en Ukraine. 

16h05 : Obama s'exprimera sur l'Ukraine à 15H30 GMT (17h30 heure de Paris). Le président des États-Unis a appelé jeudi à une enquête "rapide" et "sans entraves" sur ce crash dont la cause reste encore incertaine. 

16h00
Les enquêteurs sont arrivés sur place. L'OSCE a annoncé l'arrivée de 30 membres de son organisation sur les lieux du crash. Ils ont rejoint la zone par hélicoptère et ont pris contact avec les séparatistes

Kiev et les séparatistes se renvoient la responsabilité de ce crash.15h45 : Des milliers de fleurs et des bougies ont été déposées devant l'ambassade des Pays-Bas à Kiev en mémoire des victimes. 

Des milliers de fleurs ont été déposées devant l'ambassade des Pays-Bas à Kiev.
Des milliers de fleurs ont été déposées devant l'ambassade des Pays-Bas à Kiev. Crédit : AFP

15h30 :Un porte-parole de l'OMS figure parmi les victimes. Glenn Thomas devait participer à la Conférence sur le sida à Melbourne. Il figure parmi les victimes de la catastrophe aérienne en Ukraine, a annoncé vendredi le responsable du service de la communication de l'OMS Gregory Hartl. 

Glenn Thomas était un ancien de la BBC et était passionné par les questions de "santé publique", a-t-il ajouté, aux côtés de ses collègues, dont certains étaient en larmes. 

15h15 : L'avion "fonctionnait normalement" et avait "un carnet d'entretien en ordre", a assuré Huib Gorter, vice-président de la branche Europe de Malaysia Airlines. "La dernière vérification technique avait été effectuée le 11 juillet et cet avion, qui a un carnet d'entretien en ordre, a volé pendant 17 ans", a-t-il précisé.

14h55 : "Il n'y aurait aucun Français parmi les victimes", indique François Hollande, en voyage en Afrique, tout en restant prudent. Il précise que quatre passagers demeurent non identifiés. Le président demande une enquête internationale.

>
François Hollande vendredi après-midi au Niger : "Il n'y aurait a priori aucun Français parmi les victimes" Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

14h50 : Le vice-président de Malaysia Airlines a annoncé que les proches recevront 5.000 dollars pour "les besoins urgents". 

14h45 : Malaysia Airlines publie le plan de vol et les nationalités des passagers. Quatre personnes restent non identifiées.

14h30Poutine appelle à un cessez-le-feu et dit être en contact avec le président ukrainien. Il espère pouvoir régler la crise.

14h25 : Les secouristes disent avoir retrouvé les deux boîtes noires de l'avion, selon l'agence Interfax-Ukraine, citant un conseiller du gouverneur de la région de Donetsk. Les séparatistes prorusses avaient annoncé jeudi soir avoir récupéré une des deux boîtes noires de l'appareil. 

14h10 : Un reporter de RTL sur la zone du crash en Ukraine décrit un paysage de désolation verrouillé par les séparatistes. Le lieu de l'impact de l'avion témoigne d'une violence absolue, évoque-t-il. 

>
Crash avion Malaysia Airlines : un spectacle de désolation absolue dans la zone d'impact Crédit Image : RTL | Crédit Média : Stéphane Siohan | Durée : | Date :

14h00 : Le Premier ministre britannique David Cameron a souhaité vendredi que "les responsables" soient amenés à "rendre des comptes" rapidement s'il était avéré que l'accident de l'avion de la Malaysia Airlines en Ukraine a été causé par un missile. 


"C'est un incident extrêmement choquant, épouvantable et terrifiant qui ne peut être toléré", a ajouté David Cameron, qui s'est entretenu par téléphone avec ses homologues néerlandais et australien. 

13h50 : Avant le début de la 13e étape ce vendredi, les coureurs du Tour de France ont observé une minute de silence au nom des victimes du crash. Les cyclistes néerlandais portaient eux un brassard noir. 

13h30 : L'OSCE est en discussion avec les séparatistes pour créer un corridor d'accès pour que les enquêteurs internationaux puissent se rendre sur le lieu du crash de l'avion de la Malaysia.

"Nous recherchons aussi la possibilité de disposer de la boite noire actuellement aux mains des séparatistes", a déclaré le président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, Didier Burkhalter. 

12h55
Interpol offre son aide vendredi dans l'enquête sur le crash de l'avion de Malaysia Airlines. Le secrétaire général de l'organisation policière internationale, Ronald Noble, a indiqué offrir "son aide pleine et entière" à tous  ses Etats membres "pour aider à l'identification et au rapatriement des restes"  des passagers du vol MH17 qui transportait 298 personnes. 
12h45 : L'Otan s'inquiète de l'armement bien fourni des séparatistes. L'organisation s'est déclarée vendredi "préoccupée" par "la sophistication grandissante" des "armes lourdes" utilisées par les séparatistes pro-russes dans l'Est de l'Ukraine. "Nous avons constaté que la Russie continue à autoriser le passage de mercenaires et d'armes lourdes par ses frontières avec l'Ukraine", a déclaré un responsable de l'Otan.
12h30 : Une famille a perdu à chaque fois deux des siens dans les deux crash Malaysia Airlines. Irene et George Burrows, un couple australien, avait perdu leur fils Rodney et sa femme Mary lors de la tragédie du vol MH370 en mars, rapporte le Sydney Morning Herald

Leur belle-petite-fille Maree Rizk et son mari Albert étaient à bord de l'avion du vol MH17 écrasé jeudi. Le couple retournait à Melbourne après un séjour d'un mois en Europe. 

12h25
: Le système de missiles ukrainiens était actif le jour du crash, a indiqué vendredi le service de presse  du ministère de la Défense. 

"Les moyens de détection radio russes ont enregistré le 17 juillet une activité au niveau de la station radar Koupol, travaillant en liaison avec les systèmes de missiles Bouk-M1", a indiqué le ministère. Cette station radar se trouve à une trentaine de kilomètres de Donetsk située non loin du lieu  du crash. 

12h15Un éminent spécialiste du sida était parmi les victimes du vol MH17.  Âgé de 59 ans, Joep Lange, père de 5 enfants, voyageait avec son épouse. Il se rendait, comme une centaine d'autres personnes à bord du vol, à une conférence mondiale sur le sida qui débute ce week-end à Melbourne, en Australie.

Il avait fondé un ONG, la Fondation PharmAccess, qui facilite l'accès à la trithérapie pour les patients atteints du virus HIV et du sida.

12:00 : Les autorités ukrainiennes ont révélé aux journalistes un enregistrement audio troublant, récupéré par iTélé, entre deux rebelles séparatistes.

Les deux interlocuteurs seraient le commandant rebelle Igor Bezler, qui affirme avoir abattu un avion, et un responsable du renseignement russe Vasili Geranin.

11h45 : La route empruntée par l'avion avait été fermée par la Russie quelques heures avant le crash, indique le New York Times. Les Russes avaient en tout fermé quatre voies aériennes près de la frontière ukrainienne. 

11h41 :L'invité de RTL ce matin, Pierre Servent de l'Institut des Relations Internationales Stratégiques (IRIS), ne croit pas à une frappe délibérée, mais envisage l'erreur humaine ou technique qui a pu mener au crash de l'avion de Malaysia Airlines en Ukraine, très probablement abattu par un missile sol-air.

>
Pierre Servent : "L'erreur peut toujours exister" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Philippe Corbé | Date :

11h40 Sur le site du crash de la Malaysia, on se prépare à récupérer les victimes, rapporte l'AFP. Plus de 12 heures après la catastrophe, des dizaines de corps et restes humains restent toujours en l'état, éparpillés sur la zone du crash.

Des cartes d'un jeu de Sept familles et un guide touristique Lonely Planet "Bali and Lombok" témoignent d'un départ en vacances familial. Non loin, les secouristes ont regroupé valises et sacs de voyage sur un talus. 

11h30 : La chancelière allemande Angela Merkel a appelé vendredi à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine, après "la tragédie" du crash de la Malaysia Airlines dans ce pays.

"Un cessez-le-feu est nécessaire", a déclaré Mme Merkel. "Nous devons considérer les choses très sérieusement" et arriver "à un cessez-le-feu et une solution politique", en discutant avec le président russe, a ajouté la chancelière, lors de sa traditionnelle conférence de presse d'été. 

11h20 : "Il y avait corps partout", selon une journaliste du New York Times. Ils étaient dans différentes positions. Certains étaient toujours attachés à leur siège", témoigne-t-elle, décrivant des corps d'enfants, des effets personnels, des chaussures, des valises éventrées éparpillés partout. "C'était horrible", résume-t-elle. "Je n'ai jamais vu ça de ma vie."

11h15 : "Il reste 20 passagers dont nous ne connaissons pas encore la nationalité", indique le ministre des Transports malaisiens.

11h05 : Une famille britannique échappe in extremis au crash. L'Anglais Barry Sim, sa femme et son enfant devaient prendre le vol MH17. Faute de place, ils se sont rabattus sur une autre compagnie, KLM, au dernier moment, rapporte le quotidien britannique The Telegraph

11h00 : La fiche du Boeing 777-200 du vol Malaysia Airlines MH17 avec le détail des passagers

10h55 : Un étudiant de 30 ans, Ali Salim a posté sur le réseau social Instagram une vidéo des passagers du vol MH17 s'installant dans l'avion.

>
[ORIGINAL] Last Video Footage Taken On Flight MH17 Before Shot Down

10h40 : L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a annoncé vendredi la tenue d'une réunion d'urgence de son Conseil permanent à 10H30 GMT à Vienne, au lendemain du crash de l'avion de la Malaysian Airlines dans l'est de l'Ukraine. 

10h30 : Selon une liste provisoire donnée ce vendredi matin par le ministre des transports malaisien, aucun Français n'apparaît parmi les 298 victimes confirmées du crash.



10h05 : La France attend la liste complète des passagers. La compagnie Malaysia Airlines est censée fournir cette liste pour vérifier la présence de citoyens français à bord de l'avion qui s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine, a indiqué vendredi la député PS Elisabeth Guigou.

10h03 : Cameron convoque une réunion de crise. Le Premier ministre britannique a convoqué vendredi une réunion interministérielle de crise après le crash de l'avion malaisien dans l'est de l'Ukraine jeudi, a annoncé Downing Street dans un communiqué.

10h00 : Les autorités australiennes ont indiqué qu'une centaine de passagers du vol MH17 se rendaient à la conférence mondiale sur le sida à Melbourne.

La rédaction vous recommande

9h40 Une deuxième boîte noire a été retrouvée, a-t-on appris vendredi matin. Même si elles n'apporteront probablement aucune information sur l'origine exacte du crash, les boîtes noires de l'avion de la compagnie Malaysia Airlines qui s'est écrasé jeudi en Ukraine avec 298 personnes à bord, sont un élément important de l'enquête. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash vol MH17 Ukraine Malaysia airlines
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773284247
Crash avion Malaysia Airlines : les indices montrent que l'avion a été abattu par un missile, selon Barack Obama
Crash avion Malaysia Airlines : les indices montrent que l'avion a été abattu par un missile, selon Barack Obama
Au lendemain du crash d'un avion reliant Amsterdam à Kuala Lumpur, une deuxième boîte noire a été retrouvée. Si certains passagers sont encore non-identifiés, la cause de l'accident s'éclaircie. Selon Obama, l'avion aurait bien été visé par un missile.
https://www.rtl.fr/actu/international/direct-crash-avion-malaysia-airlines-fabius-hollande-suivez-les-dernieres-informations-7773284247
2014-07-18 10:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AcUZfLX2C8Km3kMb3yqnZA/330v220-2/online/image/2014/0717/7773276161_un-avion-de-la-compagnie-malaysia-airlines-s-est-ecrase-jeudi-en-ukraine.jpg