1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Dévaluation du yuan : comment l'économie française va pâtir de la stratégie chinoise
1 min de lecture

Dévaluation du yuan : comment l'économie française va pâtir de la stratégie chinoise

REPLAY - La stratégie de la Chine de dévaluer sa monnaie pour doper ses exportations a un impact négatif sur les économies mondiales.

Le yuan, la monnaie chinoise (illustration)
Le yuan, la monnaie chinoise (illustration)
La dévaluation de la monnaie chinoise a un impact négatif sur l'économie française
01:26
Bénédicte Tassart & Julien Quelen

La stratégie chinoise qui consiste à dévaluer sa monnaie afin de se trouver en dessous du dollar et ainsi booster ses exportations n'aura pas pour seule conséquence de donner un élan significatif à une économie affaiblie. Pour les autres économies mondiales, et notamment en France, les conséquences pourraient être négatives à plusieurs niveaux. La bourse de Paris l'a d'ailleurs bien compris, puisqu'elle a chuté de 3,4% mercredi 12 août 2015 après une baisse de 1,86% la veille. 

La double dévaluation du yuan prouve que Pékin s'inquiète de l'affaiblissement de son économie et d'un réel ralentissement de la croissance chinoise. Or si la Chine tousse, c'est bel et bien toute la planète qui s'enrhume : les Chinois achètent moins de voitures ? PSA et Renaud-Nissan en font les frais, et avec un yuan moins fort, le secteur de la vente automobile connaîtra une inévitable inflation. Les équipementiers comme Valeo, Plastic Omnium ou Faurecia, qui ont beaucoup misé sur la Chine voient également leurs cours s'inscrire dans le rouge. 

D'autre part, le luxe français subira aussi la dévaluation monétaire de la seconde puissance mondiale. En effet, LVMH, Kering ou Hermès réalisent en moyenne un tiers de leur chiffre d'affaires en Asie et sont déjà victime de la baisse de la croissance, la double dévaluation de la monnaie chinoise accentuera ainsi leurs difficultés de manière inéluctable. Au total, ce sont toutes les importations chinoises qui vont reculer, un constat déjà fait par les bourses de Paris et de New York avant que les conséquences ne se fassent ressentir au sein des entreprises françaises. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/