1 min de lecture Info

Des journalistes victimes d'agressions violentes en Russie

Un journaliste a été passé à tabac dans la nuit de dimanche à lundi près de Moscou, deux jours après la grave agression dont a été victime, sous les caméras de surveillance, un de ses confrères du quotidien Kommersant. Anatoli Adamtchouk, qui travaille pour un quotidien régional, a été agressé par deux inconnus devant le siège de son journal, à Joukovski, au sud-est de Moscou. Il souffre d'une commotion cérébrale et de blessures mineures. Cette nouvelle agression contre un journaliste intervient alors que le président Dmitri Medvedev a promis, lundi, que les coupables de l'attaque dont a été victime, vendredi soir, Oleg Kachine, seraient punis. Dans ces deux affaires, la piste de leur "activité professionnelle" est privilégiée.

micro générique
La rédaction de RTL et Madeleine Leroyer

Les collègues de Anatoli Adamtchouk lient l'agression du journaliste à ses articles sur un projet d'autoroute qui suscite des protestations d'une partie de la population.
Le journaliste Oleg Kachine a quant à lui été grièvement blessé, vendredi soir, par deux inconnus près de son appartement moscovite. Victime de fractures des deux jambes, des doigts et de la mâchoire et d'un traumatisme crânien, il a été plongé dans un coma artificiel. Parallèlement, la communauté journalistique russe se mobilisait pour réclamer une enquête minutieuse, alors que nombre de meurtres de journalistes n'ont pas été élucidés ces dix dernières années, à l'instar de l'assassinat en 2006 de la journaliste d'opposition Anna Politkovskaïa.
"Le droit d'un journaliste d'exercer normalement ses fonctions sans avoir peur pour sa vie, c'est le droit de la société de parler et d'être entendue", soulignent les signataires d'une pétition adressée au président Medvedev.
Des journalistes ont organisé lundi une veille, se succédant l'un après l'autre devant le siège de la police de Moscou pour réclamer que les "exécutants et les commanditaires" de l'attaque soient retrouvés.
L'Union européenne a exprimé sa "profonde préoccupation au sujet de ces actes brutaux qui apparaissent comme pouvant être des agressions préméditées".
Les Etats-Unis ont quant à eux réclamé lundi que les auteurs de l'agression contre un journaliste russe soient traduits en justice, rappelant que huit reporters avaient été tués en 2009 en Russie.

Lire la suite
Info International Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants