2 min de lecture Espagne

Déraillement en Espagne : le conducteur du train présenté dimanche au juge

Francisco José Garzon Amo, le chauffeur du train qui déraillé à Saint-Jacques de Compostelle passera devant le juge dimanche. Il est accusé d'homicide par imprudence.

Francisco José Garzon Amo
Francisco José Garzon Amo Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le conducteur du train dont le déraillement mercredi à Saint-Jacques de Compostelle, dans le nord de l'Espagne, a fait 78 morts, doit être présenté dimanche 28 juillet à un juge, accusé d'"homicide par imprudence".

Légèrement blessé dans l'accident, Francisco José Garzon Amo, âgé de 52 ans, est sorti de l'hôpital pour être transféré au commissariat, "arrêté pour des faits présumés d'homicide par imprudence", a annoncé le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz. Placé en garde à vue dès jeudi soir, il avait refusé vendredi de répondre aux questions des policiers. Il doit être entendu par un juge avant la fin de sa garde à vue dimanche soir.

Tandis que deux enquêtes, l'une judiciaire et l'autre administrative, ont été ouvertes pour tenter d'expliquer cette tragédie ferroviaire, la plus meurtrière en Espagne depuis 1944, les autorités mettaient en cause ce cheminot, qui travaille depuis trente ans à la compagnie publique des chemins de fer Renfe. "Il y a des indices raisonnables pour considérer qu'il puisse avoir une éventuelle responsabilité dans ce qui s'est passé, ce que devront de toute façon déterminer le juge et l'enquête", a estimé le ministre, à l'occasion d'un déplacement sur les lieux de l'accident, où gisait encore la locomotive, coupée en deux sous la violence du choc.

Selon la presse locale, il parlait au téléphone au moment du drame

À lire aussi
Le Premier ministre Pedro Sanchez et le roi d'Espagne Felipe VI, le 17 septembre 2019 Espagne
Les infos de 5h - L'Espagne va retourner aux urnes pour la 4e fois en 4 ans

"Déjà, quatre kilomètres avant le lieu de l'accident, il s'est vu notifier de commencer à ralentir", avait souligné auparavant le président du gestionnaire du réseau Adif, Gonzalo Ferre, sur la télévision nationale. "A cet endroit passent six trains chaque jour et ce conducteur y est passé 60 fois, c'est-à-dire que sa connaissance de la ligne doit être exhaustive et maximale, à un endroit où la vitesse est limitée de manière permanente à 80 km/h", a renchéri le président de Renfe, Julio Gomez-Pomar Rodríguez, sur la télévision Antena 3.

Mais dans la petite ville galicienne de Monforte de Lemos, où vit le cheminot, certains de ses proches voulaient le défendre.
"C'est un excellent professionnel. C'est le premier accident qu'il ait jamais eu. Il n'a jamais commis la moindre faute", témoignait Antonio Rodriguez, un délégué syndical qui a rejoint la Renfe, la compagnie des chemins de fer espagnols, la même année que Garzon, en 1982.

Deux éléments jouent en la défaveur du conducteur : une retranscription d'une communication radio, révélée par le quotidien El Pais, dans laquelle il admet qu'il circulait à 190 km/h au lieu des 80 autorisés, et une vidéo de quelques secondes diffusée sur internet, semblant provenir d'une caméra de sécurité sur les voies et montrant un train qui surgit à toute vitesse à l'entrée du virage, puis sort des rails et se couche sur le côté. Le journal El Mundo affirmait samedi, citant des sources proches de l'enquête, que le conducteur parlait au téléphone portable au moment du drame, qui a fait 78 morts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espagne Déraillement d'un train à Saint-Jacques de Compostelle Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7763439320
Déraillement en Espagne : le conducteur du train présenté dimanche au juge
Déraillement en Espagne : le conducteur du train présenté dimanche au juge
Francisco José Garzon Amo, le chauffeur du train qui déraillé à Saint-Jacques de Compostelle passera devant le juge dimanche. Il est accusé d'homicide par imprudence.
https://www.rtl.fr/actu/international/deraillement-en-espagne-le-conducteur-du-train-presente-dimanche-au-juge-7763439320
2013-07-27 22:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GcFOCoasXBpjA20zfBr3aQ/330v220-2/online/image/2013/0727/7763439283_francisco-jose-garzon-amo.jpg