1 min de lecture Irak

Décapitation de Steven Sotloff : la vidéo est "authentique"

La Maison Blanche a annoncé que la vidéo de la décapitation du journaliste américain Steven Sotloff était "authentique".

Le journaliste américain Steven Sotloff, au centre de la photo, casque sur la tête, le 2 juin 2011 en Lybie dans la région de Misrata
Le journaliste américain Steven Sotloff, au centre de la photo, casque sur la tête, le 2 juin 2011 en Lybie dans la région de Misrata Crédit : AFP / ETIENNE DE MALGLAIVE
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La Maison Blanche a annoncé ce mercredi 3 septembre que la vidéo de la décapitation du journaliste américain Steven Sotloff, diffusée la veille par les jihadistes de l'Etat islamique (EI), était "authentique".

"Les services de renseignement américains ont analysé la vidéo diffusée récemment et montrant le ressortissant américain Steven Sotloff et ont estimé qu'elle était authentique", a indiqué Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

Deux semaines après l'exécution de James Foley

L'EI a mis en application ses menaces de tuer Steven Sotloff deux semaines après la décapitation du journaliste américain James Foley. Steven Sotloff aurait été enlevé en août 2013 en Syrie, selon une vidéo publiée par le groupe de surveillance des sites jihadistes SITE. Ces images ont suscité une vague d'indignation dans le monde.

Barack Obama, qui a qualifié l'EI de "cancer", a ordonné mardi l'envoi de 350 soldats à Bagdad pour protéger le personnel et les locaux diplomatiques. Ils s'ajoutent aux 470 soldats déjà déployés depuis le lancement le 9 juin de l'offensive jihadiste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Jihad États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants