1 min de lecture Danemark

Danemark : Ramadan et travail jugés incompatibles par la ministre à l'Intégration

La ministre à l'Intégration et l'Immigration dit craindre les effets du jeûne sur "la sécurité et la productivité" lorsque par exemple des chauffeurs de bus "n'ont ni bu ni mangé depuis plus de dix heures".

La ministre danoise à l'Immigration et l'Intégration, Inger Støjberg.
La ministre danoise à l'Immigration et l'Intégration, Inger Støjberg. Crédit : JOHN THYS / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

"Je veux appeler les musulmans à prendre des congés pendant le mois de ramadan pour éviter des conséquences négatives sur le reste de la société danoise". Dans une tribune publiée par le tabloïd danois BT, la ministre à l'Intégration et l'Immigration Inger Støjberg n'y va pas par quatre chemins : pour elle, travailler et faire le ramadan sont deux choses incompatibles.

"Je me demande si un impératif religieux commandant d'observer un pilier de l'islam vieux de 1.400 ans est compatible avec la société et le marché du travail que nous avons au Danemark en 2018", a-t-elle poursuivi. Mais la ministre, sujette aux polémiques depuis sa prise de fonction, ne s'est pas arrêtée là. 

Cela peut être dangereux pour nous tous

Inger Støjberg
Partager la citation

"Cela peut être dangereux pour nous tous", a-t-elle surenchérit. Inger Støjberg a détaillé son propos en disant craindre les effets du jeûne sur "la sécurité et la productivité" lorsque par exemple des chauffeurs de bus "n'ont ni bu ni mangé depuis plus de dix heures". 

La ministre, membre du parti Venstre (centre-droit, libéral) du chef du gouvernement Lars Løkke Rasmussen est chargée de la politique migratoire restrictive du pays depuis 2015. Elle avait déjà fait parler d'elle en mars dernier, en publiant sur Facebook une photo d'un gâteau célébrant le "cinquantième amendement durcissant" les lois anti-immigrations prises par le gouvernement. 

À lire aussi
Plus de 900.000 arbres vont être plantés au Danemark après un téléthon en faveur du climat climat
Danemark : plus de 900.000 arbres plantés après un téléthon pour le climat

L'une des mesures les plus emblématiques de cette politique contestée fut notamment la confiscation des liquidités et des effets personnels des migrants afin de financer le coût de leur séjour pendant l'examen de leur demande d'asile. Cependant, devant les protestations notamment venant de l'étranger et surtout les comparaisons faites avec la spoliation des juifs par les nazis, le gouvernement danois avait finalement reculé

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Danemark Religions Ramadan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants