2 min de lecture Daesh

Daesh : un hacker humilie les terroristes avec des messages pro-gay et du porno sur leurs comptes Twitter

Un pirate informatique surnommé Wauchula Ghost lutte à sa façon contre la présence en ligne des partisans de l'organisation terroriste. Son action prend de l'ampleur depuis l'attaque d'une boîte de nuit à Orlando.

Un combattant de Daesh (illustration)
Un combattant de Daesh (illustration) Crédit : DELIL SOULEIMAN / AFP
Anne-Sophie Blot
Anne-Sophie Blot

Cela fait deux mois qu'un hacker mène un combat en ligne contre l'État islamique. Après l'attentat commis à Orlando dans une célèbre boîte de nuit gay, ses activités ont pris une nouvelle dimension. Wauchula Ghost, de son pseudonyme, détourne les profils Twitter des membres et partisans de Daesh pour en faire des comptes pro-gay ou pro-porno, comme le rapporte le Washington Post

Wauchula Ghost
, qui veut préserver son anonymat, se consacre au piratage informatique depuis l'âge de 16 ans, selon le quotidien américain. Il fait désormais partie du groupe activiste des Anonymous. Depuis deux mois, il traque les comptes Twitter des soutiens de l'État islamique pour y poster des messages pro-gay et des photos de femmes dénudées. "Daech n'aime pas le porno. Ils n'aiment pas les femmes en général. Nous avons juste commencé à l'utiliser pour se moquer d'eux et diminuer leur présence en ligne", explique l'Anonymous. Les réseaux sociaux représentent en effet le principal terrain de recrutement pour l'organisation terroriste. 

Une telle provocation est-elle risquée ? Wauchula Ghost l'assume totalement : "Mon but est de me réveiller le matin et de voir des messages de Daesh me disant qu’ils vont me tuer ou me décapiter. Plus ils sont énervés contre moi, plus je suis content." Le hacker aurait déjà piraté plus de 160 comptes liés à Daesh et ne compte pas s'arrêter là.

Dimanche dernier, il a rendu publique une liste de ces “comptes piratés”, permettant à Twitter de suspendre peu à peu les profils. Wauchula Ghost a aussi affirmé à Softpedia pouvoir accéder, et rendre publiques, les adresses IP des utilisateurs liés à Daech. Sur la twittosphère, la démarche du hacker est largement saluée. Certains critiquent toutefois la diffusion d'images pornographiques qui, à leur sens, ne devraient pas non plus se propager sur un réseau social aussi populaire que Twitter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Terrorisme Jihadisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants