1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les États-Unis déploient des chasseurs F-16 en Turquie "en soutien à la lutte contre l'EI"
1 min de lecture

Les États-Unis déploient des chasseurs F-16 en Turquie "en soutien à la lutte contre l'EI"

Pour la première fois, l'armée américaine va pouvoir faire décoller des chasseurs F-16 d'une base turque pour aller combattre l'État islamique en Irak et en Syrie.

La base militaire turque d'Incirlik le 28 juillet 2015.
La base militaire turque d'Incirlik le 28 juillet 2015.
Crédit : STR / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Jusqu'alors, les avions américains devaient décoller de Jordanie ou du Koweït, plus éloignés de la zone contrôlée par Daesh. Désormais, la Turquie a donné son feu vert pour qu'ils partent de la base militaire d'Incirlik, dans le sud du pays. 

Les États-Unis ont déployé ce dimanche 9 août six avions de chasse F-16 sur cette base, "en soutien à la lutte contre l'État islamique" (EI), écrit la mission américaine auprès de l'Otan sur son compte Twitter

C'est la première fois depuis le lancement de la coalition internationale qui bombarde le groupe jihadiste en Irak et en Syrie, il y a un an, que les États-Unis pourront faire décoller des chasseurs depuis cette base stratégique, grâce à un accord signé avec Ankara fin juillet. En attendant d'y déployer des avions de chasse, les États-Unis avaient déjà utilisé Incirlik pour faire partir des drones armés allant effectuer des frappes contre des positions de l'EI.

Changement de stratégie

Une source turque interrogée par l'AFP confirme "l'arrivée ce jour de six jets américains, les premiers d'un détachement" dont on ignore la composition totale. Ces avions viennent d'Aviano, en Italie. Selon l'agence turque Dogan, un contingent de 300 militaires américains a aussi été déployé sur la base, pour la coordination des opérations au sol.

À lire aussi

La Turquie, membre de l'Otan, refusait jusqu'à récemment de participer aux opérations de la coalition contre l'EI, pour ne pas aider les Kurdes, qui combattent les jihadistes en Syrie. Mais l'attentat survenu le 20 juillet à Suruç, à la frontière entre les deux pays, a changé la donne et contraint Ankara à effectuer un tournant stratégique. L'attaque attribuée à l'EI a fait 32 morts. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/