2 min de lecture Cuba

Cuba : malgré le dégel, la vie quotidienne des habitants n'a guère changé

REPLAY - Où en est Cuba après l'embargo américain qui pénalise l'île depuis 1962 et le réchauffement diplomatique amorcé avec les États-Unis en décembre dernier ?

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Cuba : malgré le dégel, la vie quotidienne des habitants n'a guère changé Crédit Image : STR / AFP | Crédit Média : Christophe Decroix | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Decroix
Christophe Decroix et Loïc Farge

Quand on parle Cuba, il y a bien sûr les vacances dans un pays magnifique. Mais on évoque souvent aussi les droits de l'homme et le rationnement alimentaire. Dans la vie quotidienne, il n'y a pas de grand changement pour le moment. Côté image d'Épinal, il y a toujours ces extraordinaires voitures américaines des années 50 et des paysages magnifiques.

Là où ça se complique, c'est d'abord pour se nourrir, l'une des premières préoccupations des Cubains qui n'ont que 20 euros de salaire moyen. À cela s'ajoute l'embargo américain, régulièrement condamné par 99% de l'ONU. D'où des restrictions alimentaires qui ont abouti à la mise en place de la "libreta", qui fixe ce à quoi vous avez droit.
"Tous les Cubains, en principe, ont le même droit : quatre livres de riz par mois, ainsi que quelques grammes de haricots, un quart de litre d'huile d'olive et six œufs par personne", explique un retraité francophone.

Les cuentapropistas, une nouveauté

Peu de viande, quasiment jamais de poisson même si on est sur une île. Difficile aussi d'avoir du savon, et l'on en passe. En revanche ce qui est relativement nouveau, ce sont les cuentapropistas, des sortes d'auto-entrepreneurs qui ouvrent des petits restaurants, louent des chambres ou quittent la fonction publique pour devenir photographe privé.

À lire aussi
Une Cubaine prote le drapeau américain en guise de bandeau États-Unis
Les États-Unis et Cuba vont rétablir leurs liaisons postales après 52 ans de gel

C'est le cas du moustachu Luis, qui n'est pas peu fier d'être à son compte. "C'est important d'être maître de sa vie. Tous les jours je me lève, et j'ai tous les jours envie de faire quelque chose de nouveau. Quand la journée se termine, je ferme le bureau heureux d'avoir fait quelque chose qui me plaît", raconte-t-il.

Bien sûr cette fierté de travailler pour son compte s'accompagne d'un meilleur niveau de vie. Il y a ainsi des médecins ou des avocats qui préfèrent ouvrir des chambres d'hôtes plutôt que de continuer à exercer leur profession.

Du point de vue de la liberté d'expression, on constate aussi peu de changement. Il y a tout de même une parole un peu plus libérée des gens de la rue. Il y a bien également quelques blogueurs. Mais dans un pays où il n'y a quasiment pas d'internet, cela a peu d'impact.

Toujours interdit de contester le régime

Ici, rares sont ceux qui s'autorisent à dire qu'il n'aime pas Castro. D'ailleurs, ils sont les premiers à se féliciter d'un excellent système de santé et d'éducation. Mais cela ne donne pas droit à la liberté de contester le régime. Rolando l'a payé de huit mois de prison. Il a été libéré grâce aux premiers accords américano-cubains, mais il ne croit pas pour autant à l'ouverture.

"Je ne pense pas qu'il va y avoir des changements. À mon avis, la dictature des Castro ne va rien céder. Et s'ils cèdent un petit peu en ce moment, c'est pour faire des petites réformes, juste pour continuer de tromper l'opinion publique internationale", analyse-t-il.

Désormais il y a ceux, comme Rolando, qui pensent que ça ne changera pas ; ceux, comme Luis le photographe, qui estiment que la porte entrouverte ne pourra plus se refermer ; et ceux, comme Vidal le retraité, qui pensent qu'il ne verront pas les changements mais qui espèrent que leurs enfants et petits-enfants, eux, en profiteront.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cuba
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778299692
Cuba : malgré le dégel, la vie quotidienne des habitants n'a guère changé
Cuba : malgré le dégel, la vie quotidienne des habitants n'a guère changé
REPLAY - Où en est Cuba après l'embargo américain qui pénalise l'île depuis 1962 et le réchauffement diplomatique amorcé avec les États-Unis en décembre dernier ?
https://www.rtl.fr/actu/international/cuba-malgre-le-degel-la-vie-quotidienne-des-habitants-n-a-guere-change-7778299692
2015-05-11 10:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Xx0_tzu63uu2OkDdtLyOvQ/330v220-2/online/image/2015/0511/7778299972_le-drapeau-cubain-flottant-sur-la-havane-le-18-octobre-archives.jpg