1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crise syrienne : débuts des pourparlers internationaux à Vienne, l'Iran représenté pour la première fois
1 min de lecture

Crise syrienne : débuts des pourparlers internationaux à Vienne, l'Iran représenté pour la première fois

C'est la première fois que l'Iran chiite, soutien du régime de Bachar al-Assad, est présente à une réunion internationale sur la Syrie.

Les ministres des Affaires étrangères russe, américaine, saoudienne et turc
Les ministres des Affaires étrangères russe, américaine, saoudienne et turc
Crédit : BRENDAN SMIALOWSKI / POOL / AFP
Eléanor Douet & AFP

Les dirigeants internationaux sont réunis, vendredi 30 octobre pour tenter de trouver une solution à la crise syrienne. Les principaux acteurs diplomatiques du dossier syrien, dont les deux grands rivaux :  l'Iran et l'Arabie Saoudite, se retrouvent pour la première fois à Vienne pour discuter de règlement politique du conflit qui fait rage depuis plus de quatre ans aujourd'hui. Les chefs de la diplomatie américaine John Kerry, russe Sergueï Lavrov, turque et saoudienne ouvrent un deuxième cycle de discussions sur le conflit, auquel participe, pour la première fois, l'Iran, principal allié du régime de Bachar al-Assad au Proche-Orient

La présence de l'Iran : un symbole fort

Aucun accord décisif sur l'avenir du régime n'est attendu à ce stade, mais la simple présence de protagonistes aux positions très opposées, est perçue comme un progrès. Et le tournant diplomatique majeur de cette crise, c'est bien la présence à la table des pourparlers de l'Iran quelques mois après la signature d'un accord sur le potentiel programme nucléaire. "Il est désormais temps d'accorder à l'Iran une place à la table", a estimé John Kerry, entérinant de ce fait la position des États-Unis, jusqu'ici hostile à cette idée. 

Pour le secrétaire d'État américain, les pourparlers de Vienne sont "l'occasion la plus prometteuse de trouver une ouverture politique", même si Washington ne nourrit pas d'espoir d'une solution immédiate. La réunion qui débute à 9h30, heure locale, réunie au moins une douzaine de diplomaties occidentales et de Moyen-Orient. On notera la présence des représentants libanais et égyptiens, allemands ou encore celle de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/