1 min de lecture Info

Crash d'un avion russe dans le Sinaï : le groupe État islamique en Égypte revendique "avoir fait tomber" l'avion sur Twitter

Les autorités russes considèrent que les revendications du groupe terroriste ne peuvent "être considérées comme exactes".

L'aéroport international du Caire en Égypte, le 30 septembre 2015 (photo d'illustration)
L'aéroport international du Caire en Égypte, le 30 septembre 2015 (photo d'illustration) Crédit : KHALED DESOUKI / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang
et AFP

La branche égyptienne du groupe jihadiste État islamique (EI) a affirmé samedi sur Twitter être responsable du crash de l'avion charter russe qui s'est écrasé dans le Sinaï, à l'est de l'Egypte, faisant 224 morts. 

"Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués", a affirmé le groupe extrémiste dans un communiqué posté ses comptes habituels Twitter. La branche égyptienne du groupe terroriste explique avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie.

Le vol 9268 de Kogalymavia entre Charm el-Cheikh et Saint-Petersbourg s'est écrasé dans le Sinaï 23 minutes après son décollage samedi 31 octobre. Si le groupe terroriste n'a jamais émis de fausse revendication jusqu'à présent, les autorités russes ont affirmé que la revendication de Daech "ne peut être considérée comme exacte".

Le ministre des transports russe, Maxime Sokolov, explique qu'aucun élément ne mène à la piste d'un acte terroriste : "Nous nous trouvons en contact étroit avec nos collègues égyptiens et les autorités aériennes de ce pays. A l'heure actuelle, ils ne disposent d'aucune information  qui confirmerait de telles insinuations."

L'État islamique bien implanté dans le Sinaï

À lire aussi
Un client dans une librairie (illustration) littérature
Saint-Denis : le libraire de la gare amène les livres "au plus près" de la population

Depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en 2013, les jihadistes ont cependant multiplié les attentats visant les forces de sécurité, notamment dans le nord de la péninsule du Sinaï, où des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans des attaques spectaculaires.

Les insurgés de l'EI en Égypte, dont le nord du Sinaï est le bastion, ne disposent pas de missiles capables d'atteindre un avion à 30.000 pieds selon des experts. Mais il est toujours possible que les terroristes aient placé une bombe à bord ou que l'avion ait été atteint par une roquette ou un missile alors qu'il redescendait à la suite de défaillances techniques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Daesh Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants