1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crash d'un avion russe dans le Sinaï : une explosion probablement d'origine criminelle
2 min de lecture

Crash d'un avion russe dans le Sinaï : une explosion probablement d'origine criminelle

La thèse d'une explosion soudaine est désormais validée grâce aux informations livrées par les boîtes qui se sont toutes les deux brusquement arrêté de fonctionner. Le crash survenu le 31 octobre a fait 224 morts.

Les débris de l'Airbus A321 russe qui s'est crashé le 31 octobre dans le Sinaï, (le 1er novembre 2015).
Les débris de l'Airbus A321 russe qui s'est crashé le 31 octobre dans le Sinaï, (le 1er novembre 2015).
Crédit : KHALED DESOUKI / AFP
Crash d'un avion russe dans le Sinaï : une explosion probablement d'origine criminelle
01:09
AFP & La rédaction numérique de RTL & Pierre Julien

Il pourrait bien s'agir d'un attentat. C'est en tout cas ce vers quoi tendent les indices découverts grâce à l'analyse des boîtes noires de l'avion russe qui s'est écrasé dans le Sinaï il y a une semaine. 6 jours après le crash de l'Airbus de la Metrojet, qui transportait 224 personnes, Vladimir Poutine a ordonné la suspension de tous les vols commerciaux de compagnies russes vers l'Égypte. Washington a par ailleurs demandé à "certains" aéroports du Moyen-Orient de renforcer leurs mesures de sécurité pour les vols en direction des Etats-Unis, par mesure de "précaution".


Le responsable égyptien de l'enquête ainsi que le ministre de l'Aviation civile doivent tenir une conférence de presse samedi 7 novembre au Caire. Pour le moment, le ministère des Affaires étrangères se refuse encore à parler d'attentat. Mais la thèse d'une bombe ayant explosé dans l'appareil de la compagnie russe 23 minutes après son décollage de Charm el-Cheikh s'impose depuis vendredi de plus en plus clairement. Une source proche du dossier a indiqué que l'analyse des deux boîtes noires de l'avion, croisée avec des relevés sur les lieux du crash et l'expérience des enquêteurs, permettait de "privilégier fortement" l'hypothèse d'un attentat à la bombe.

Probablement une bombe placée à bord

Le décryptage de l'enregistreur des données de vol et de l'enregistreur des voix dans le cockpit indique en effet que "tout était normal" jusqu'à la 24e minute de vol, quand ces deux boîtes noires ont brutalement cessé de fonctionner, comportement symptomatique d'une "très soudaine dépressurisation explosive", selon cette source qui a requis l'anonymat. Une explosion confirmée par l'examen de débris déformés de l'intérieur vers l'extérieur. La piste d'une bombe placée à bord paraît aussi probable, après l'observation par un satellite américain d'un éclair dans le ciel au-dessus du Sinaï. 

"L'hypothèse d'une explosion avec pour origine une défaillance technique, un incendie ou autre, apparaît hautement improbable", a-t-elle ajouté. Le groupe Etat islamique (EI), dont la branche égyptienne est active dans le Sinaï, a affirmé être responsable de ce crash mais sans expliquer comment.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/