2 min de lecture Corée du Nord

Corée du Nord : Washington durcit le ton face aux provocations du régime

Pyongyang assure avoir testé un nouveau modèle de missile, capable de "transporter une grande et puissante tête nucléaire".

Le missile tactique testé vendredi en Corée du Nord (illustration)
Le missile tactique testé vendredi en Corée du Nord (illustration) Crédit : KNS / KCNA / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

La Corée du Nord teste la patience des États-Unis. Alors que Pyongyang se targue d'avoir testé un nouveau missile, dimanche 14 mai, Washington réclame une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU couplée à un renforcement des sanctions contre le régime de Kim Jong-un. Il s'agit du deuxième tir de la péninsule en 15 jours, et du premier depuis la prestation de serment mercredi 10 mai du nouveau président sud-coréen Moon Jae-In.

Le tir de dimanche a permis de lancer "un nouveau modèle de missile balistique stratégique de moyenne à longue distance, le Hwasong-12", a affirmé lundi 15 mai KCNA, l'agence de presse étatique nord-coréenne, en précisant que le leader du régime avait "personnellement supervisé ce test". Ce nouveau type de projectile serait capable de "transporter une grande et puissante tête nucléaire", précise KCNA.

Face à cette énième provocation, le Japon et les États-Unis ont demandé dimanche une réunion d'urgence du Conseil de sécurité, et celle-ci pourrait avoir lieu mardi 16 mai à New York, selon la représentation de l'Uruguay aux Nations unies, qui président le Conseil en mai. "Il n'y a aucune excuse qui justifie les agissements de la Corée du Nord", a tonné dimanche soir sur Twitter l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley. Interrogée par la télévision ABC, la diplomate a également promis que les États-Unis allaient "continuer à serrer la vis" contre Pyongyang, évoquant d'éventuelles nouvelles "sanctions".

Dès l'annonce du tir, la Maison Blanche avait demandé à ce "que cette nouvelle provocation soit un appel à toutes les nations pour mettre en oeuvre des sanctions bien plus fortes contre la Corée du Nord". L'allié principal de Pyongyang, Pékin, sur qui Washington ne cesse de faire pression, a appelé "toutes les parties en présence (à) faire preuve de retenue et (à) s'abstenir d'accroître la tension dans la région". Du côté de Moscou, le ministère de la Défense a souligné que ce missile, qui s'est abattu à 500 kilomètres de la Russie, en mer du Japon, n'avait représenté "aucun danger" pour le pays.

Menace pour la paix

À lire aussi
Un exercice de frappe de missiles ordonné par Kim Jong Un le 9 mai 2019 diplomatie
La Corée du Nord tire de nouveau "deux projectiles non identifiés"

La batterie de sanctions internationales prises depuis une décennie n'a jamais entamé la détermination de la Corée du Nord à se doter de missiles balistiques susceptibles de porter le feu nucléaire sur le sol américain. Pyongyang se dit en effet acculé par les menaces américaines. Le nouveau président sud-coréen, cité par son porte-parole, a dénoncé une "provocation irresponsable". Moon Jae-in défend certes l'idée d'un dialogue avec le Nord, mais estime qu'il ne sera possible que "si le Nord change d'attitude".

Lors de sa prestation de serment mercredi, le président issu du Parti démocratique, cheville ouvrière du dernier sommet inter-coréen en 2007, s'était dit prêt à se rendre "à Pyongyang si les conditions (étaient) réunies". La tension est montée depuis quelques mois autour de la péninsule coréenne avec l'accélération des programmes balistique et nucléaire nord-coréens. Pyongyang a réalisé depuis le début 2016 deux essais nucléaires et des dizaines de tirs de missiles.

La Corée du Nord, dont l'objectif revendiqué est d'être en mesure de porter le feu nucléaire sur le sol américain, est déjà sous le coup de multiples sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU. Le tir de dimanche était le deuxième en 15 jours et le premier depuis la prestation de serment mercredi du nouveau président sud-coréen Moon Jae-In. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Nord États-Unis Missile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788537592
Corée du Nord : Washington durcit le ton face aux provocations du régime
Corée du Nord : Washington durcit le ton face aux provocations du régime
Pyongyang assure avoir testé un nouveau modèle de missile, capable de "transporter une grande et puissante tête nucléaire".
https://www.rtl.fr/actu/international/coree-du-nord-washington-durcit-le-ton-face-aux-provocations-du-regime-7788537592
2017-05-15 05:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nRXLfqq39lce-xU9Q508Fg/330v220-2/online/image/2014/0627/7772886438_000-hkg9993932.jpg