1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Corée du Nord : véritable menace ou vaine provocation ?
1 min de lecture

Corée du Nord : véritable menace ou vaine provocation ?

DÉCRYPTAGE - Selon le spécialiste Antoine Bondaz, Pyongyang cherche surtout à asseoir son pouvoir politique et éloigner ses ennemis.

Photo du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un fournie par l'agence de presse officielle du régime, le 1er décembre 2014
Photo du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un fournie par l'agence de presse officielle du régime, le 1er décembre 2014
Crédit : AFP PHOTO / KCNA VIA KNS
Corée du Nord : véritable menace ou nouvelle provocation ?
03:54
Corée du Nord : véritable menace ou nouvelle provocation ?
04:09
Pyongyang revendique l'essai "réussi" d'une bombe H
00:41
Yves Calvi & Julien Absalon

Faut-il réellement s'inquiéter de la Corée du Nord ? Le régime de Pyongyang a procédé à son sixième essai nucléaire, dimanche 3 septembre en testant une bombe à hydrogène, qui a provoqué une secousse sismique d'une magnitude de 6,3. 

Cette nouvelle expérimentation semble montrer que le programme nucléaire et ballistique de Kim Jong-un s'améliore, selon Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique. "À l'évidence, ils avancent. (...) On ne peut pas estimer avec exactitude la charge qui a été explosée, mais le séisme ressenti induit que cette bombe est beaucoup plus puissante que les bombes précédentes", affirme au micro de RTL ce spécialiste de la Corée du Nord.

Dissuasion nucléaire

Mais quel est le véritable but recherché par le dictateur ? Espère-t-il vraiment frapper les États-Unis avec des missiles intercontinentaux ? "L'objectif est de garantir la survie du régime politique nord-coréen. En cela, les programmes ont un rôle évident dans une composante militaire d'éviter toute intervention américaine, sud-coréenne ou japonaise sur le territoire nord-coréen, au travers de la fameuse dissuasion", analyse l'auteur de Corée du Nord, plongée au cœur d'un État totalitaire. 

Il y a également une dimension politique. "Ces deux programmes permettent de renforcer l'autorité de Kim Jong-un, la légitimité du régime ou encore la cohésion nationale", assure l'expert, considérant que le leader nord-coréen "n'a pas d'intérêt" à lancer une frappe nucléaire sur les États-Unis. Cela déboucherait, selon lui, sur une nouvelle guerre de Corée et également sur un effondrement du régime nord-coréen. S'il observe pour l'heure que l'escalade n'est que verbale, Antoine Bondaz s'alerte néanmoins du danger que provoquerait une "erreur de communication".

À lire aussi

Quant à une possible réplique des États-Unis, évoquée par Washington avec Tokyo, le spécialiste est catégorique : "Une frappe militaire sur la Corée du Nord est très peu probable. Le coût humain, politique et économique serait considérable".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/