1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Corée du Nord : Trump et Moon durcissent leur dispositif pour contrer des frappes

Corée du Nord : Trump et Moon durcissent leur dispositif pour contrer des frappes

Le président américain et son homologue sud-coréen se sont mis d'accord pour limiter la charge portée par les missiles de la Corée du Sud.

Donald Trump entouré de membres du Secret Service en uniforme, le 17 juin 2017.
Donald Trump entouré de membres du Secret Service en uniforme, le 17 juin 2017.
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Émilie Jéhanno
Émilie Jéhanno
Journaliste

La Corée du Sud et les États-Unis renforcent leur dispositif pour contrer d'éventuelles frappes de la Corée du NordDonald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-In sont tombés d'accord ce 4 septembre pour supprimer le seuil limitant la charge portée par les missiles de la Corée du Sud.

Ils veulent pouvoir "répondre efficacement" à l'essai nucléaire mené le 3 septembre par Pyongyang, selon la présidence sud-coréenne. Cette charge était jusqu'à présent limitée à 500 kg sur les missiles balistiques, selon un accord bilatéral signé en 2001 entre la Corée du Sud et les États-Unis. Par ailleurs, Donald Trump a donné son accord de principe pour l'achat par la Corée du Sud aux États-Unis "d'équipements militaires et d'armes d'une valeur de plusieurs milliards de dollars", a indiqué la Maison Blanche,

28.000 soldats américains dépêchés en Corée du Sud

En vertu d'un accord signé en 1974, Washington s'est engagée à déployer un "parapluie nucléaire" contre des attaques potentielles. En échange, le Sud n'est pas autorisé à fabriquer ses propres armes nucléaires. Le pays accueille également 28.000 soldats américains sur son sol pour assurer sa défense.

En outre, le ministère de la Défense du Sud a fait savoir qu'il a déjà renforcé son dispositif de défense, en déployant notamment davantage de lance-missiles du bouclier antimissile américain Thaad (Terminal High-Altitude Area Defense).

À lire aussi

Selon des diplomates, les États-Unis ont un nouveau stock de sanctions à proposer à l'ONU. Parmi les nouvelles mesures pourraient figurer un renvoi en Corée du Nord des expatriés nord-coréens, source de revenus importante pour Pyongyang, ou des sanctions touchant le textile ou pour la première fois le secteur du pétrole.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/