1 min de lecture Nucléaire

Corée du Nord : nouvel échec d'un tir de missile

La tension est montée encore d'un cran à Pyongyang qui se dit prêt à riposter par le nucléaire à toute attaque atomique.

Une photo officielle de Kim Jong-Un transmise le 20 avril 2015.
Une photo officielle de Kim Jong-Un transmise le 20 avril 2015. Crédit : KNS / KCNA / AFP
Emeline Le Naour et AFP

L'escalade de la terreur continue en Corée du Nord après une nouvelle tentative de démonstration de force. Le pays a encore échoué ce dimanche 16 avril à effectuer un nouveau tir de missile, moins de 24 heures après une gigantesque parade militaire lors de laquelle il s'est déclaré prêt à riposter par le nucléaire à toute attaque atomique.

"Le commandement des forces américaines dans le Pacifique a détecté et suivi ce que nous estimons être un tir de missile nord-coréen", a déclaré Dave Benham, son porte-parole: mais "le missile a presque immédiatement explosé", a-t-il affirmé, confirmant les informations du ministre sud-coréen de la Défense quelques minutes plus tôt. Un représentant de la Maison Blanche a précisé que le président Donald Trump "avait été informé" de ce tir raté. De fait, ce test était largement attendu de la part du régime de Pyongyang, alors que la tension est au plus haut avec les États-Unis depuis que le président a affirmé jeudi 13 avril sa volonté de "traiter" le "problème" nord-coréen. 

Un "message sans équivoque"

Certains pensaient même que le régime dirigé par Kim Jong-Un allait tenter de réaliser le sixième test nucléaire de son histoire, alors même que le vice-président américain Mike Pence est en route pour Séoul où il doit arriver dimanche, dans le cadre d'une tournée asiatique programmée de longue date. Fin mars-début avril, la Corée du Nord avait déjà tiré trois missiles balistiques vers la mer du Japon.

Ce tir raté est donc intervenu au lendemain d'un gigantesque show militaire organisé par le régime de Pyongyang, pour le 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la République populaire démocratique de Corée, Kim Il-Sung. Parade lors de laquelle l'armée nord-coréenne a exhibé une soixantaine de missiles, et notamment ce qui semblait être un nouveau type de missile balistique intercontinental. Ce déploiement de forces avait notamment pour but de répondre à Donald Trump, qui avait envoyé le porte-avions Carl Vinson et son groupe aéronaval vers la péninsule coréenne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nucléaire Corée du Nord Missile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants