2 min de lecture Missile

Corée du Nord : nouveau tir de missile balistique au-dessus du Japon

Vendredi tôt dans la matinée, un missile a survolé le Japon, selon les déclarations du gouvernement japonais. Il a été tiré depuis la Corée du Nord. Les États-Unis indiquent que l'engin n'a pas représenté de menace pour son territoire, ni pour l'île de Guam, base américaine stratégique dans le Pacifique

Deux Japonais devant les informations après un tir de missile de la Corée du Nord
Deux Japonais devant les informations après un tir de missile de la Corée du Nord Crédit : Toshifumi KITAMURA / AFP
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo
et AFP

C'est l'agence de presse sud-coréenne Yonhap qui a tout d'abord rapporté les faits. Son voisin du nord a tiré, vendredi matin, un missile non identifié depuis Pyongyang. Le gouvernement japonais a très rapidement confirmé l'information de Séoul, ajoutant que le missile tiré avait survolé l'île septentrionale japonaise de Hokkaido avant de s’abîmer en mer à l'est de l'archipel. Le système d'avertissement J-Alert a été déclenché dans plusieurs régions au nord de l'archipel. 

"Un missile passe, un missile passe. Il va vraisemblablement passer au-dessus de Hokkaido en direction du Pacifique. Ne ramassez surtout pas des objets que vous pourriez trouver", a précisé le système J-Alert dont les médias ont retransmis les images. Le commandement des opérations militaires américaines dans le Pacifique a précisé jeudi que le missile tiré, de portée intermédiaire, n'a présenté une menace ni pour les États-Unis continentaux, ni pour l'île de Guam dans le Pacifique.

Escalade et sanctions

Ce nouveau tir de missile survient alors que Shinzo Abe, Premier ministre japonais, est en visite en Inde. Jeudi, il a, sur place, de nouveau appelé à renforcer la pression sur la Corée du Nord. Un Conseil de sécurité nationale a été convoqué, auquel seront présents, entre autres, le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera, et le secrétaire général du gouvernement. Lors d'un point presse, le porte-parole du gouvernement a affirmé que le Japon condamnait ce nouveau tir de la part de la Corée du Nord, précisant que Tokyo "ne tolérera jamais ces provocations à répétition et nous avons protesté vigoureusement auprès de la Corée du Nord". La puissance nippone entend agir "en lien avec les États-Unis, la Corée du Sud, et les autres pays concernés pour répondre de façon appropriée et avec le sens de l'urgence" à cette nouvelle provocation. 

À lire aussi
Le président russe Vladimir Poutine le 9 septembre 2018. Russie
Russie : Poutine menace d'utiliser ses nouveaux missiles contre les Occidentaux

Quelques heures après le tir, les États-Unis ont enjoint la Chine et la Russie à faire directement pression, "de leur propre chef", sur Pyongyang, notamment en raison de leurs relations privilégiées avec le régime nord-coréen. "La Chine fournit la majeure partie du pétrole de la Corée du Nord. La Russie est le premier employeur de travailleurs forcés nord-coréens", a souligné le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson dans un communiqué. "La Chine et la Russie doivent indiquer qu'elles ne tolèrent pas ces tirs de missiles inconscients en agissant directement de leur propre chef", a-t-il insisté.

Ce tir est le second en moins d'un moins qui survole l'archipel japonais, le premier datant du 29 août dernier. Pyongyang multiplie depuis de longs mois les tirs de missiles balistiques, aggravant un peu plus à chaque fois les tensions avec la communauté internationale. Lundi 11 septembre, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté à l'unanimité, et sur proposition des États-Unis, de nouvelles sanctions visant à mettre en difficulté la Corée du Nord d'un point de vue économique après le sixième essai nucléaire du régime le 3 septembre dernier. Pyongyang avait auparavant mis en garde Washington qu'elle paierait "le prix" si ces sanctions étaient votées par l'ONU et avait promis aux Américains de leur envoyer de nouveaux "paquets cadeaux".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Missile Corée du Nord Nucléaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790099739
Corée du Nord : nouveau tir de missile balistique au-dessus du Japon
Corée du Nord : nouveau tir de missile balistique au-dessus du Japon
Vendredi tôt dans la matinée, un missile a survolé le Japon, selon les déclarations du gouvernement japonais. Il a été tiré depuis la Corée du Nord. Les États-Unis indiquent que l'engin n'a pas représenté de menace pour son territoire, ni pour l'île de Guam, base américaine stratégique dans le Pacifique
https://www.rtl.fr/actu/international/coree-du-nord-nouveau-tir-de-missile-au-dessus-du-japon-7790099739
2017-09-15 00:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/uy3twtS5o_7d3jtqJXlPpQ/330v220-2/online/image/2017/0829/7789877507_deux-japonais-devant-les-informations-apres-un-tir-de-missile-de-la-coree-du-nord.jpg