1 min de lecture États-Unis

Corée du Nord : Kim Jong-Un met en suspens le projet de tirs vers Guam

Toutefois, le leader nord-coréen assure qu'il n'hésitera pas à mettre en œuvre cet exercice si Washington commet de nouvelles "actions irresponsables".

Kim Jong-Un
Kim Jong-Un Crédit : KCNA VIA KNS / KCNA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis vont-elles s'apaiser ? C'est en tout cas ce que laissent espérer les dernières déclarations de Kim Jong-Un qui annoncé, mardi 15 août, qu'il mettrait sur pause le projet nord-coréen de tirs de missiles près de l'île américaine de Guam, dans le Pacifique. Il a toutefois averti que cet exercice hautement provocateur irait de l'avant en cas de nouvelles "actions irresponsables" de Washington.

Aux yeux de certains analystes, ces commentaires du dirigeant nord-coréen constituent une possible porte de sortie pour désamorcer la crise alimentée par la guerre des mots entre le président américain Donald Trump et la Corée du Nord.

La Corée du Nord a menacé la semaine dernière de tirer quatre missiles au dessus du Japon en direction du territoire américain de Guam, qui compte deux importantes bases militaires. Le jeune dirigeant a été informé de ce "plan visant à cerner Guam par le feu" lors de son inspection lundi du commandement de la Force stratégique chargée des unités balistiques, a rapporté mardi l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

"Comportement idiot des Yankees"

Avant de donner un ordre, Kim Jong-Un a déclaré qu'il allait "observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees". S'ils "persistent dans leurs actions irresponsables et dangereuses dans la péninsule coréenne", la Corée du Nord prendra des mesures "telles que déjà annoncées", a-t-il ajouté.

À lire aussi
justice
Chirurgien suspendu à Grenoble : sa culpabilité n'est pas prouvée, selon son avocat

"Afin de désamorcer les tensions et d'empêcher un dangereux conflit militaire dans la péninsule coréenne, il est nécessaire que les États-Unis décident les premiers une option appropriée". Il semblerait que Kim Jong-Un fasse ainsi référence aux exercices militaires conjoints annuels à grande échelle entre Séoul et Washington, qui doivent commencer prochainement.

Ces manœuvres ne manquent jamais de susciter l'ire de Pyongyang, qui les considèrent comme la répétition de l'invasion de son territoire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Corée du Nord Nucléaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants