2 min de lecture Diplomatie

Corée du Nord : Kim Jong-un invite le président sud-coréen à Pyongyang

L'invitation a été transmise par la sœur du leader nord-coréen, en visite au Sud à l'occasion des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Kim Jong-un, l'actuel dirigeant suprême de la Corée du Nord
Crédit Image : KCNA VIA KNS / AFP

En marge des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, les relations entre les deux Corées se réchauffent. La Corée du Sud a annoncé ce samedi 10 février que Kim Jong-un, le leader nord-coréen, a invité Moon Jae-in, le président sud-coréen, à participer à un sommet à Pyongyang. C'est Kim Yo-jong, la sœur de Kim Jong-un, en visite au Sud à l'occasion des JO, qui a transmis l'invitation. Son frère se dit prêt à rencontrer Moon Jae-in "aussi tôt que possible", a déclaré un porte-parole de la présidence sud-coréenne. 

Un tel sommet serait le troisième du genre, après les rencontres entre l'ancien leader nord-coréen, Kim Jong-il, et les Sud-Coréens Kim Dae-jung et Roh Moo-Hyun en 2000 et 2007, à chaque fois à Pyongyang.

Après des mois de silence sur sa participation même aux JO de Pyeongchang, la Corée du Nord est en pleine offensive de charme, envoyant au Sud athlètes, artistes, pom-pom girls et délégation de haut niveau. Moon Jae-in a reçu à déjeuner samedi le chef de l'État de Corée du Nord Kim Yong-nam, dont les fonctions sont avant tout protocolaires, ainsi que Kim Yo-jong.

Absolument nécessaire que le Nord et les États-Unis entament des pourparlers rapidement"

Moon Jae-in, président sud-coréen
Partager la citation

"L'envoyée spéciale Kim Yo-jong a remis une lettre personnelle" de son frère faisant part de son "souhait d'améliorer les relations intercoréennes", a déclaré Kim Eui-kyeom, le porte-parole du président sud-coréen. C'est par oral qu'elle a transmis l'invitation de son frère au président "à visiter le Nord au moment qui lui conviendra le mieux", a-t-il ajouté.

Le président sud-coréen milite depuis longtemps pour le dialogue avec le Nord mais n'a pas immédiatement accepté cette proposition. Il a demandé que soient créées "les bonnes conditions" à une telle visite, appelant le Nord à rechercher plus activement le dialogue avec Washington, a-t-il poursuivi. "Il est absolument nécessaire que le Nord et les États-Unis entament des pourparlers rapidement", a dit le président sud-coréen, cité par son porte-parole.

Washington martèle que le Nord doit faire la preuve qu'il est prêt à la dénucléarisation avant toute négociation, ce que Pyongyang refuse absolument.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés