1 min de lecture Fusillades à Copenhague

Copenhague : "J'ai échappé au destin des victimes de Charlie Hebdo", dit l'ambassadeur de France

DOCUMENT RTL - François Zimeray a survécu à la fusillade du centre culturel de Copenhague où 50 coups de feu ont été tirés samedi 14 février.

Philippe-Robuchon RTL Midi Week end Philippe Robuchon iTunes RSS
>
"C'est le sentiment d'échapper au destin qu'ont connu les victimes de Charlie Hebdo" dit François Zimeray Crédit Image : Niels Ahlmann Olesen / SCANPIX DENMARK / AFP | Crédit Média : Nicolas Burnens | Durée : | Date : La page de l'émission
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et Nicolas Burnens

Présent lors de la fusillade au centre culturel de Copenhague, l'ambassadeur français au Danemark a réagi à ces attentats. François Zimeray a notamment eu "le sentiment d'échapper au destin qu'ont connu les victimes de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher". 

Pas moins de 50 coups de feu ont été tirés selon les différents témoignages. "On n'a pas le temps de philosopher, ni même d'avoir des sentiments mais on comprend très bien ce qu'il se passe. Et ce qu'il se passait c'est que c'était la fin. Quand vous vivez cela, il y a un avant et un après". Mais François Zimeray reste concentré sur sa mission. "Il faut rassurer la communauté française et exprimer sa solidarité au peuple danois car nous sommes confronter à des défis communs". 

L'ambassadeur de France au Danemark a notamment cité Albert Camus : "Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde" en faisant référence à ces actes terroristes. "C'est un défi avec lequel il faudra vivre et c'est peut-être celui de la génération qui vient". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fusillades à Copenhague Danemark Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants