1 min de lecture Architecture

Chine : le nouveau siège du quotidien du Parti communiste s'offre un look phallique

La silhouette du nouveau siège du Quotidien du peuple, organe de presse officiel du Parti communiste chinois, arbore une troublante allure phallique, selon les internautes du pays

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La silhouette du nouveau siège du Quotidien du peuple, le célèbre "organe central" du Parti communiste chinois (PCC), fait la joie des internautes du pays, qui lui trouvent une singulière inspiration phallique. "Evidemment, l'organe national se devait d'en imposer", ironise un internaute sur Weibo, le twitter chinois.

Encore en construction, le nouveau bâtiment, un gratte-ciel oblong d'architecture audacieuse, a été pris en photo sous un angle qui lui donne une singulière ressemblance avec un organe masculin. "On dirait que le Quotidien du peuple prend de la hauteur, il y a de l'espoir pour le 'rêve chinois'", s'amusait un autre internaute, en référence au slogan mis à l'honneur par la nouvelle direction du pays sur le "rêve chinois" de fierté nationale et de puissance retrouvées.

Des commentaires qui ne sont pas du goût du Parti

Le Quotidien du peuple, comme la Pravda du temps de l'URSS, est la voix du PCC, le parti unique au pouvoir qui contrôle et censure étroitement presse écrite, radio, télévision et internet. Les commentaires sur son nouveau siège n'ont pas été du goût des censeurs. Vendredi, les mots "Quotidien du peuple" associés à "bâtiment" déclenchaient la réponse fatidique sur Weibo : "Aux termes des lois, règlements et politiques en vigueur, les résultats de votre recherche ne peuvent être affichés".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Architecture Chine Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants